Le pionnier anglais de la FIV alerte sur les risques d'eugénisme



 Lord Robert Winston, pionnier de la FIV en Grande-Bretagne, alerte sur les risques eugéniques auxquels le recours à la fécondation in vitro (FIV) peut mener.
A l'occasion de son discours inaugural d'une conférence majeure sur la FIV au Royaume-Uni, Lord Winston, aujourd'hui âgé de 73 ans, a tenu à souligner que les nouvelles technologies du dépistage génétique préimplantatoire permettront aux parents fortunés de sélectionner certaines caractérisques de leur futur bébé comme l'intelligence, la capacité à jouer de la musique ou encore la force. Il ajoute que le marché croissant relatif aux traitements de la fertilité et à l'amélioration des capacités de l'être humain pourrait mener à une "société dans laquelle certaines personnes pourraient posséder quelque chose de menaçant pour notre humanité". 

 


Sources: 

 Bioedge (Xavier Symons) 10/05/2014