Mexique : suppression de l’autorisation parentale pour avorter en cas de viol

Publié le 30 Mai, 2022

Au Mexique, la Cour suprême a validé le 24 mai un règlement de 2009 qui autorise les mineures à avorter sans le consentement de leurs parents en cas de viol[1]. « En cas de viol, aucune enfant ne peut être obligée à être mère, ni par l’Etat, ni par ses parents ou tuteurs », a déclaré le président de la Cour suprême, Arturo Zaldivar. Deux Etats, le Baja California et l’Aguascalientes avaient déposé des recours à l’encontre de ce règlement.

Au Mexique, « huit des trente deux Etats ont dépénalisé l’avortement » (cf. Mexique : Un quatrième Etat dépénalise l’avortement, Mexique : L’avortement dépénalisé dans un nouvel Etat, Mexique : l’Etat de Guerrero dépénalise l’avortement) ; en outre en septembre 2021, la Cour suprême avait « déclaré inconstitutionnelle plusieurs lois d’Etats mexicains interdisant l’avortement » (cf. Décriminalisation de l’avortement au Mexique).

[1] Excepté les mineures de 12 ans qui doivent présenter un autorisation parentale ; pour les autres, une déclaration sur l’honneur « jurant avoir dit la vérité » suffit.

Source : AFP (25/05/2022)

 

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres