Et maintenant, des promos spéciales sur les FIV !

Publié le 19 Sep, 2022

Dans le cadre de la « Journée nationale du client », la société indonésienne Morula IVF a annoncé des « promotions spéciales » [1]. Ainsi, la promotion SAVEtember, valable du 1er septembre au 31 octobre, comprend « un programme de FIV avec 30 % de réduction, incluant des médicaments[2], du lait GoodWay et des aliments Morula pendant quatorze jours ». La société qui se vante d’avoir « aidé » 125 000 couples en Indonésie, entend ainsi « remercier » ses « clients fidèles ». Elle affiche un « taux de réussite de 72% » (cf. Les FIV sont deux fois moins efficaces que ne le pensent les couples infertiles).

L’entreprise annonce aussi une promotion sur leur « forfait de base de diagnostic de fertilité ». Cette fois-ci à l’occasion de la « Journée nationale du shopping en ligne ». En Ukraine, la société BioTexCom avait de son côté osé faire des promotions sur des GPA à l’occasion du « Black Friday » (cf. Black Friday : des promos aussi sur la GPA !).

Un marché en croissance

Car la fertilité est bel et bien devenue un marché. Vente de gamètes, fécondation in vitro, dépistages en tous genres, voire location de mère porteuse, les profits potentiels sont considérables. Une étude a estimé que le marché mondial du sperme humain avait généré 4,74 milliards de dollars en 2019. La zone Asie-Pacifique en tête, représentant « près de la moitié du marché » (cf. Une étude estime le marché mondial du sperme humain à près de 5 milliards de dollars).

«  La production technologique de l’humain est un vaste marché, qui fait des individus à la fois la matière première et les consommateurs de ce business », explique Aude Mirkovic, juriste et porte-parole de l’association Juristes pour l’enfance (cf. Don de sperme : “Be your own boss” !). Un marché dont l’objectif est « à moyen terme, c’est-à-dire dans 20 ou 30 ans, de disqualifier la procréation naturelle au bénéfice de la procréation artificielle », précise Olivia Sarton, juriste et directrice scientifique de l’association (cf. PMA, la consécration du marché du corps humain servie par les dérives du droit).

Alors que la France vient de lever l’anonymat des donneurs de gamètes et que l’accès à la PMA est désormais autorisé à toutes les femmes, en dehors de toute considération médicale, les obstacles au développement du marché de la fertilité en France semblent bien minces.

 

Cet article de la rédaction Gènéthique a été initialement publié sur Aleteia sous le titre : Et maintenant, des promos spéciales sur les FIV !

[1] The Jakarta Post, Celebrate National Customer Day with special promos from Morula IVF (06/09/2022)

[2] Pour la stimulation ovarienne

Partager cet article

Synthèses de presse

Belgique : une victime des attentats euthanasiée à 23 ans
/ Fin de vie

Belgique : une victime des attentats euthanasiée à 23 ans

Shanti De Corte, une jeune flamande de 23 ans, a été euthanasiée pour « souffrance psychiatrique irrévocable ». Une enquête a ...
« Derniers secours » : première formation sur la fin de vie en France
/ Fin de vie

« Derniers secours » : première formation sur la fin de vie en France

Les formations « derniers secours » viennent d’être lancées en France par la SFAP. Elles existaient déjà dans une vingtaine d’autres ...
Canada : des « adaptations » possibles pour les détenus transgenres
/ Genre

Canada : des « adaptations » possibles pour les détenus transgenres

Les détenus purgeant une peine fédérale au Canada peuvent désormais être incarcérés dans la prison correspondant à "l’identité de genre" ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres