FIV à 3 parents : 26 autorisations délivrées en Grande-Bretagne

Publié le 6 Déc, 2021

Au Royaume-Uni, le Newcastle Fertility Centre, seule clinique du pays autorisée à pratiquer la FIV à trois parents, a demandé à la Human Fertilisation and Embryology Authority (HFEA), l’autorisation de l’utiliser sur 26 femmes. Selon l’enquête réalisée par le Daily Mail, 13 demandes concernaient des femmes porteuses de mutations à l’origine de neuropathie optique héréditaire de Leber[1], ou LHON.

Des enfants avec trois parents génétiques

La FIV à trois parents, parfois appelée « don de mitochrondries », consiste à utiliser le matériel génétique de trois personnes – le sperme du père, un ovocyte de la mère et les mitochondries d’un ovocyte d’une autre femme (cf. Le don de mitochondries, entre risques et coûts ; FIV à 3 parents ;La science n’est que vérité éphémère; (José Bové)). « Environ 0,2 % de l’ADN du bébé qui en résulte proviendra de la donneuse ».

Approuvée en mars 2017 par la HFEA, cette procédure est utilisée en cas de maladie héréditaire mitochondriale [3], maladies transmises par la mère. Selon la législation britannique, les bébés nés par cette technique auront accès à des « informations limitées » sur la femme qui a fourni « l’ovocyte sain » lorsqu’ils auront 16 ans. Les dons d’ovocytes peuvent provenir de femmes subissant une FIV auxquelles on accorde « une réduction » sur les frais de la procédure, si elles consentent à donner des ovocytes « en réserve ».

Des enfants accueillis « discrètement et sans fanfare » ?

Le Daily Mail s’interroge si des enfants ont été accueillis « discrètement et sans fanfare » après des FIV à trois parents. En décembre 2019, il y avait eu « moins de cinq grossesses » et aucune naissance vivante, selon le Dr David Clancy, chercheur en génétique mitochondriale à l’université de Lancaster.

Le Newcastle Fertility Centre est tenu de signaler à la HFEA tout « effet indésirable » faisant suite à un don de mitochondries. Mais lorsqu’on lui a demandé si de tels rapports avaient été reçus, la HFEA a répondu qu’il n’était « pas possible de fournir de plus amples informations sans risquer d’identifier les patients ».

La première naissance officielle après une FIV à trois parents a eu lieu au Mexique, il y a cinq ans (cf. FIV à 3 parents : 20 naissances prévues au Mexique ; FIV à trois parents : John Zhang épinglé par la FDA).

 

[1] Leber hereditary optic neuropathy (LHON)

[2] par une technique semblable au clonage, NDLR

[3] Les mitochondries sont des structures qui produisent l’énergie des cellules.

Source : Daily Mail, Jo Macfarlane (04/12/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

istock_75796805_xxlarge
/ Fin de vie

Soutien des mutuelles à l’euthanasie : « ces organismes ne font même plus semblant »

Jeudi, la MGEN a envoyé un courrier aux députés dans lequel elle indique promouvoir l'euthanasie. La présidente de la SFAP ...
Un tiers des hommes transgenres continuent à ovuler malgré la testostérone
/ Genre

Un tiers des hommes transgenres continuent à ovuler malgré la testostérone

Deux chercheurs ont analysé le tissu ovarien de personnes transgenres ayant subi une ablation des ovaires après un traitement hormonal ...
Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin
/ Genre

Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin

L'algorithme peut reconnaître, dans plus de 90% des cas, si les IRM sont celles d'un « biologiquement masculin ou féminin ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres