Entrée en vigueur de la loi sur l’aide à mourir au Nouveau-Mexique

Publié le 1 Juil, 2021

Approuvée mi-mars par le législateur et signée par le gouverneur dès le 8 avril, la loi Elizabeth Whitefield sur les choix de fin de vie est entrée en vigueur, le 18 juin, au Nouveau-Mexique. (Cf. Le Nouveau-Mexique légalise le suicide assisté).

Cette loi porte le nom de l’ancienne juge de district de l’État Elizabeth Whitefield, décédée d’un cancer en 2018. Elle avait fait pression sur le législateur, pendant des années, pour approuver un projet de loi. Celui-ci autorise les médecins à prescrire une dose létale de barbituriques à des patients en phase terminale. La loi prévoit que le patient s’administre lui-même les substances létales. Il doit aussi être en capacité de demander l’ordonnance.

Si certains établissements se préparent déjà aux demandes des patients, d’autres ont prévenu qu’ils ne le feraient pas. Ainsi, le Christus St. Vincent Regional Medical Center qui fait partie du réseau des hôpitaux catholiques, « ne prescrira pas les produits létaux aux patients en phase terminale ». Le porte-parole, Arturo Delgado, explique : « les soins de santé dans la tradition catholique reconnaissent les droits des patients au traitement, aux soins et aux services dans les limites de nos capacités et de notre mission. » 

L’idée d’un droit pour les patients en phase terminale, de mettre fin légalement à leur vie avec des substances prescrites par un médecin, gagne du terrain aux Etats-Unis. L’Oregon avait promulgué, en premier, sa loi « sur la mort dans la dignité », en 1994 (cf. L’Oregon raccourcit les délais de réflexion pour le suicide assisté ; Oregon : le suicide assisté pour remplacer des chimiothérapies trop onéreuses ? ; En Oregon, l’aide médicale à mourir s’applique aux patients diabétiques). Le Maine, le Vermont, le New Jersey, le District de Columbia, la Californie et l’État de Washington l’ont suivi. Le Montana, le Colorado et Hawaï ont également adopté des lois sur « l’aide à mourir » (cf. Euthanasie : vers une « pression implicite sur les malades »).

Source : Le Nouveau Mexique de Santa Fé, Robert Nott (29/06/2021) – Photo : Pixabay

Partager cet article

Synthèses de presse

17_trisomie21
/ Diagnostic Prénatal

DPN : Un médecin accusé de “négligence” est acquitté

La mère a déclaré que s’ils avaient su que leur fille, née en 2011, était trisomique, elle aurait décidé d’avorter ...
Le Laos autorise la GPA et l’avortement
/ IVG-IMG, PMA-GPA

Le Laos autorise la GPA et l’avortement

Une nouvelle loi autorise la maternité de substitution et l’avortement, au Laos. Selon le ministère de la Santé, le nouveau ...
Carte d’identité en Argentine : H, F ou "X"
/ Genre

Carte d’identité en Argentine : H, F ou “X”

Il existe désormais 3 catégories possibles pour identifier le sexe du détenteur de documents d’identité : "masculin", "féminin", ou "X" ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres