L’Oregon raccourcit les délais de réflexion pour le suicide assisté

Publié le 25 Juil, 2019

Dans l’Oregon, la législation sur le suicide assisté va évoluer pour que des patients en phase terminale aient “plus rapidement” accès aux traitements de fin de vie.  Le bureau du gouverneur de l’Oregon, a annoncé mercredi 24 juillet un amendement de la loi de 1997 sur le suicide assisté. 

 

Jusqu’à présent, les patients souhaitant bénéficier du suicide médicalement assisté devaient faire une requête verbale en ce sens, suivie d’une requête écrite 15 jours plus tard. Après 48 heures, ils obtiennent l’ordonnance pour de tels traitements. La modification envisagée vise à ce que les personnes pour lesquelles il reste moins de 15 jours à vivre puissent contourner la période d’attente requise dans la procédure. 

 

Les partisans démocrates de cette mesure argumentent que cette mesure vise à réduire la bureaucratie inutile, et qu’elle permet de « venir en aide » aux personnes gravement malades. Les républicains ont quant à eux expliqué que cette mesure enlève des « garanties essentielles ». Celles-ci avaient pour but de s’assurer que les personnes soient certaines de leur décision. « Je ne veux faciliter pour quiconque la possibilité de s’ôter la vie prématurément » a affirmé Duane Stark durant les débats. 

 

Depuis la loi de 1997, environ 1500 personnes sont morte par suicide assisté en Oregon. 

ABC News (24/07/2019) – Oregon removes assisted suicide wait for certain patients

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres