Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

Publié le 4 Juil, 2022

En janvier dernier, des chirurgiens américains réalisaient la première xénogreffe porc-homme. David Bennett, le receveur du cœur de porc, est décédé deux mois après l’opération (cf. Xénotransplantation : un homme reçoit un cœur de porc ; Décès du patient qui avait reçu un cœur de porc). Dans un article publié par le New England Journal of Medicine le 22 juin, les chercheurs livrent de « nouveaux enseignements ». Ils y compilent de nombreuses données tentant d’expliquer le décès du patient. Aucun signe de rejet de greffe « classique », mais ils confirment la présence d’un virus porcin dans le greffon  (cf. Greffe d’un cœur de porc : l’organe était infecté par un virus porcin). Associé à l’état général précaire du patient même avant la greffe et à l’administration de traitements immunosuppresseurs, ces facteurs ont contribué à l’issue fatale de la greffe. Selon les résultats de l’autopsie, le greffon avait doublé de volume à la mort du patient.

A l’avenir, le docteur Griffith, auteur principal, envisage d’autres xénogreffes, sur « un patient dans un état très avancé mais moins critique ». Pour le chirurgien, le cas de David Bennett représente « une expérience d’apprentissage importante » (cf. Greffe d’un cœur de porc : les enjeux éthiques de la transplantation).

Le Wall Street Journal affirmait vendredi que l’autorité sanitaire américaine (la FDA) travaille actuellement à l’élaboration d’un cadre pour de futurs essais cliniques de xénotransplantations. Une équipe de chirurgiens de l’université de l’Alabama a déjà fait part de ses projets dans le domaine, ainsi qu’un médecin de l’université de New York et que l’équipe ayant opéré David Bennett. Ce dernier avait fait l’objet d’une « autorisation compassionnelle », n’étant pas éligible pour une greffe cardiaque humaine. Après son décès, la FDA a encouragé l’équipe de chirurgiens à poursuivre ses essais sur des babouins.

Sources : Medscape (4/07/2022) ; Daily Mail (1/07/2022) ; Pourquoi docteur (29/06/2022)

 

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres