Spina Bifida : une greffe de cellules souches in utero

Publié le 11 Oct, 2022

Des chirurgiens ont opéré in utero plusieurs fœtus souffrant du spina bifida, en utilisant une méthode de “patch” de cellules souches. Au total, 35 patients seront traités et trois bébés sont d’ores et déjà nés.

Au printemps 2021, l’UC Davis Health a lancé un essai clinique connu sous le nom de « CuRe trial : cellular Therapy for in Utero repair of Myelomeningolece ». Le spina bifida, qui touche 1500 à 2000 enfants par an aux Etats-Unis, peut entraîner des problèmes permanents de mobilité en raison de lésions nerveuses. Si le canal rachidien n’est pas fermé, il peut provoquer une paralysie totale des jambes (cf. Opérations in-utero du spina bifida au Royaume-Uni : le NHS s’engage, Des chirurgiens opèrent un fœtus atteint de spina bifida en extériorisant l’utérus de la mère).

Diana Farmer de l’UC Davis Health, chercheuse principale de l’étude, avait déjà aidé à prouver que la chirurgie fœtale réduisait les déficits neurologiques du spina bifida. Elle s’est ensuite associée à Aijun Wang, un bio-ingénieur, pour trouver des moyens d’utiliser les cellules souches et la bio-ingénierie dans l’optique de faire progresser l’efficacité de la chirurgie. Cette nouvelle technique qui consiste à effectuer une greffe pour permettre au tissu rachidien de fusionner correctement, a d’abord été testée avec succès sur des agneaux puis des chiens, avant d’être proposée aux humains (cf. Spina bifida : vers un traitement à base de cellules iPS ?).

Emily et Harry sont les premiers à avoir bénéficié de cette nouvelle chirurgie. Après des IRM et plusieurs entretiens, leur bébé est opéré le 12 juillet 2021, à 25 semaines et cinq jours de grossesse. Un patch de cellules souches mésenchymateuses dérivées du placenta est placé directement sur sa moelle épinière. Puis les chirurgiens fœtaux ont refermé l’incision pour permettre aux tissus de se régénérer. Après le succès de cette intervention, Robbie est née le 20 septembre 2021 par césarienne à 35 semaines et cinq jours de grossesse.

Robbie et les autres bébés de l’essai seront suivis par l’équipe jusqu’à leurs 6 ans, avec un examen à 30 mois pour effectuer les vérifications nécessaires après une telle opération.

Complément du 17/10/2022 : Un deuxième fœtus, atteint du spina bifida, a bénéficié d’une greffe de cellules souches à 25 semaines de grossesse. Tobias Marlowe Maginnis est né en bonne santé. Il sera suivi pendant les 30 prochains mois « afin que l’équipe puisse continuer à évaluer l’innocuité et l’efficacité de la procédure chirurgicale à base de cellules souches ».

Sources : Medical Xpress, Tricia Tomiyoshi (06/10/2022) ; News Medical, Emily Henderson (11/10/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

Inde : Quatre femmes décèdent dans un "camp de stérilisation"
/ IVG-IMG

Inde : Quatre femmes décèdent dans un “camp de stérilisation”

Fin août, quatre Indiennes sont décédées dans un "camp de stérilisation" à la périphérie de la capitale de l’Etat de ...
Australie : les Territoires autorisés à légiférer sur l’euthanasie
/ Fin de vie

Australie : les Territoires autorisés à légiférer sur l’euthanasie

En Australie, les sénateurs ont adopté ce jeudi une loi visant à abroger un texte mis en place il y ...
crystal-1907339_960_720
/ Fin de vie

Euthanasie aux Pays-Bas : « Regardez ce pays et vous verrez peut-être la France de 2040 »

Theo Boer, professeur d’éthique de la santé et « ancien contrôleur des cas d’euthanasie aux Pays-Bas » donne l’alerte ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres