Neuralink : feu vert de la FDA pour des essais sur l’homme

Publié le 26 Mai, 2023

La société Neuralink spécialisée dans les implants cérébraux affirme avoir reçu l’autorisation de la FDA pour procéder à ses premiers tests sur l’homme. L’entreprise ambitionne de restaurer la vision et la mobilité de patients « en connectant les cerveaux aux ordinateurs ».

Toutefois, la société indique ne pas avoir l’intention de commencer à recruter des participants dans l’immédiat. Elle a promis de fournir « bientôt » de plus amples informations sur les projets d’inscription des participants à l’essai. L’autorité de régulation n’a quant à elle pas encore fait de commentaires. Selon un rapport publié en mars, une précédente tentative pour obtenir l’approbation de la FDA avait été rejetée pour des raisons de sécurité (cf. Neuralink : la FDA refuse d’expérimenter l’implant cérébral sur l’homme).

L’entreprise, cofondée par Elon Musk en 2016, a surestimé à plusieurs reprises la vitesse à laquelle elle pourrait exécuter ses plans. En effet, son objectif initial était de commencer à implanter des puces dans des cerveaux humains en 2020. Un engagement qu’elle avait pris l’année précédente, avant de reporter cette tentative à l’année 2022 (cf. Neuralink : un essai clinique annoncé en 2022). Neuralink a également fait l’objet d’une enquête pour « des violations présumées du bien-être animal » (cf. Neuralink : plainte et enquête pour maltraitance animale).

Complément du 21/09/2023 : L’entreprise Neuralink a annoncé mardi avoir reçu l’approbation d’un « comité d’examen indépendant » pour commencer les essais sur l’homme de sa technologie d’implant cérébral.

Ces essais porteront sur des personnes ayant subi des lésions de la moelle épinière et dureront « environ six ans ». La FDA a réduit le nombre de patients par rapport aux 10 prévus à l’origine. Le nombre exact de patients qui recevront le dispositif n’est pas encore connu.

 

Sources : BBC, James FitzGerald (26/05/2023) ; The Washington Times, Vaughn Cockayne (20/09/2023) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

istock-518234140
/ Genre

Suède : le changement de sexe à l’état civil autorisé dès 16 ans

En Suède, le Parlement a adopté ce mercredi un texte qui abaisse de 18 à 16 ans l'âge minimum pour ...
Don d’organes : la personnalité du receveur influencée par le donneur ?
/ Don d'organes

Don d’organes : la personnalité du receveur influencée par le donneur ?

Selon une étude publiée dans la revue Transplantology, les organes du donneur influencent la personnalité du receveur ...
10_pma_donneur_anonyme
/ PMA-GPA

Chine : l’enfant né par PMA post-mortem ne peut pas hériter

En Chine, un tribunal a rejeté la demande d’une femme qui souhaitait que son fils, né par PMA post-mortem avec ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres