Neuralink : la FDA refuse d’expérimenter l’implant cérébral sur l’homme

Publié le 3 Mar, 2023

La FDA a rejeté la demande d’Elon Musk de tester l’implant cérébral Neuralink chez l’homme en raison de « dizaines de risques » qui doivent être résolus avant l’expérimentation (cf. Neuralink : un essai clinique annoncé en 2022).

Les problèmes soulevés concernent notamment la possibilité que les minuscules fils de l’implant, fixés dans la tête, migrent vers d’autres zones du cerveau. Les tests sur des porcs s’étant révélés sans succès. Or, la migration de ces fils « provoquerait une inflammation du cerveau, altérerait certaines fonctions et romprait les vaisseaux sanguins » d’après une analyse de Victor Krauthamer, ancien responsable de la FDA.

La FDA est aussi préoccupée par la batterie au lithium qui peut être rechargée à distance mais qui, en cas de panne, pourrait endommager les tissus cérébraux. Le retrait de l’implant pourrait causer des dommages au cerveau.

Plusieurs enquêtes ont été réalisées sur Neuralink dont la dernière menée par le Département américain des transports. Une enquête effectuée suite aux allégations du Comité des médecins pour une médecine responsable (PCRM) selon lesquelles la société aurait « emballé et déplacé de manière non sécurisée des implants retirés du cerveau de singes susceptibles d’avoir été infectés ». Des « expériences bâclées » sur des animaux ont notamment été reprochées (cf. Neuralink : plainte et enquête pour maltraitance animale).

 

Source : Daily Mail (02/03/2023) – Photo – iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme
/ PMA-GPA

Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme

Le conseil municipal de Barnsley a demandé que soit pratiqué un test ADN pour déterminer l’identité du père biologique de ...
IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause
/ IVG-IMG

IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause

Les conclusions d'une étude selon laquelle la télémédecine pour prescrire des pilules abortives est « efficace » sont remises en ...
23_pilule_abortive
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement adopte une loi libéralisant l’accès à la « pilule du lendemain »

La chambre basse du Parlement polonais a adopté une loi autorisant l’accès à la « pilule du lendemain » dès ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres