Une molécule pour retrouver la marche

Publié le : 20 janvier 2005

Pour les malades devenus paraplégiques à la suite d’une lésion médullaire (qui touche la moelle épinière), aujourd’hui incurable, plusieurs équipes s’apprêtent à entamer des essais cliniques sur l’homme en suivant différentes pistes de recherche.

Ainsi, l’institut de recherche sur le cerveau de l’université de Zurich va commencer à tester sur des hommes paralysés une molécule conçue dans l’espoir de soigner des traumatismes médullaires. La molécule, baptisée Nogo, a déjà été testée sur des rats paralysés et a permis de rétablir les connexions nerveuses chez ces rats sans entraîner de "mal fonction". Des résultats encourageants ont également été enregistrés chez le macaque.

Le premier essai clinique va porter sur des patients qui souffrent de lésions médullaires graves datant de moins de 15 jours.

En novembre dernier, une équipe brésilienne annonçait qu’une patiente victime d’une hémorragie cérébrale avait retrouvé l’usage de la marche et de la parole grâce à une greffe de cellules souches issues de la moelle osseuse de son bassin, injectées dans son cerveau (cf. revue de presse du 22/11/04).

Le Figaro (Cyrille Louis) 20/01/05

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres