Un appel au don de cerveau post-mortem

Publié le : 21 janvier 2014

 Ce lundi 19 janvier, l’Académie de médecine a lancé un appel au don de cerveau post-mortem « pour permettre des recherches sur le vieilissement  cérébral et les maladies neurodégénératives comme Alzheimer ou Parkinson« . Selon l’Académie de médecine la pénurie de cerveaux serait due  à « la disparition programmée de l’autopsie scientifique en France », disparition à laquelle s’ajoute les conditions qui ont été exigées dans la dernière loi de bioéthique, à savoir, la nécessité « d’obtenir le consentement du donneur ou de sa famille avant de pouvoir prélever un organe post-mortem« . Mais « pour l’Académie de médecine, il faudrait élargir les conditions de ce don à ceux/celles existant déjà pour le don en vue d’une greffe, à savoir le consentement présumé (toute personne est considérée comme consentante si elle n’a pas manifesté d’opposition de son vivant à ses proches ou en le faisant inscrire dans un registre national des refus« . 

<p> AFP 20/01/2014</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres