Trafic d’organes en Chine : une proposition de loi rejetée en France

Publié le 7 Fév, 2022

Vendredi 4 février, l’Assemblée nationale a rejeté une proposition de loi qui « visait à instaurer un mécanisme général renforçant la vigilance des établissements de santé français face aux trafics d’organes et au “tourisme de transplantation” ». La proposition de loi prévoyait que les établissements français « vérifient que leurs partenaires extra-européens respectent bien les règles éthiques valables en France », telles que la gratuité et le consentement du donneur (cf. Don d’organes en baisse : un problème ?).

Avec cette proposition de loi, Frédérique Dumas (Libertés et territoires) entendait dénoncer les pratiques en cours en Chine. Selon elle, si elles sont « liées de par le monde à des réseaux mafieux et criminels, elles relèvent en Chine d’une politique d’Etat “institutionnalisée” » (cf. Prélèvement forcé d’organes en Chine : l’inquiétude des experts de l’ONU).

A l’appui de ces accusations : « des témoignages et des enquêtes », qui indiquent que la Chine aurait « constitué dans la région d’Aksu, au Xinjiang (nord-ouest), un vaste centre de collecte forcée d’organes sur des détenus de la minorité musulmane ouïghoure » (cf. Chine : trafic d’organes ‘halal’). Le 20 janvier, les députés avait « à la quasi unanimité qualifié de “génocide” la répression des Ouïghours, dénonçant des avortements et stérilisations forcés, déportations massives dans des camps, disparitions etc. » (cf. Chine : Un rapport pointe « une campagne d’entrave aux naissances » ouïghoures).

Malgré le rejet de son texte jugé « inopérant » par ses adversaires, Frédérique Dumas (Libertés et territoires) a été soutenue par « l’ensemble des oppositions de gauche (PCF, LFI, PS) comme de droite (LR et UDI), et même de certains élus de la majorité ».

 

Source : AFP (04/02/2022) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

Pays de Galles : mise en cause de la directrice d'une clinique transgenre
/ Genre

Pays de Galles : mise en cause de la directrice d’une clinique transgenre

Un comité du MPTS a estimé que « l’aptitude à pratiquer » du Dr Webberley était compromise « pour des raisons d’intérêts publics plus ...
Santé : la  marchandisation des données est actée
/ E-santé

Santé : la marchandisation des données est actée

Le choix de la CNIL d’autoriser « la mise en place d’un traitement automatisé » de données de santé par un consortium ...
Cameroun : la PMA légalisée
/ PMA-GPA

Cameroun : la PMA légalisée

Le 29 juin, les députés camerounais ont adopté un projet de loi sur la PMA soutenu par le Ministre de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres