Tinder inspire une application de donneurs de sperme

Publié le : 27 janvier 2021

Une clinique de fertilité australienne a lancé une application « de type Tinder » pour aider les femmes et les couples à choisir plus facilement leur donneur de sperme. Elle entend « offrir une expérience unique, engageante et simple en termes de navigation » pour « permettre aux couples et aux célibataires de prendre leur temps » pour faire leur choix. L’application, nommée Addam, permet de filtrer les profils selon la taille, la couleur des yeux, le caractère, l’ascendance…

Cette application a été créée par City Fertility, une entreprise de fertilité australienne basée dans le Queensland qui détient plusieurs cliniques à travers le pays. 110 donneurs se sont déjà inscrits. Pour le Dr Devora Lieberman, directrice médicale de City Fertility New South Wales, cette application va « alléger l’anxiété » des couples et des célibataires, qui vivent une « période stressante – émotionnellement et physiquement » lorsqu’ils doivent choisir un donneur de sperme et elle ne fait que « refléter la tendance sociale actuelle où les applications sont utilisées pour tout ».

L’application a fixé un nombre maximum d’enfants que chaque donneur peut engendrer (cf. Risque d’inceste : 48 enfants issus d’un même donneur de sperme dans l’Etat du Queensland en Australie).

Selon la Victorian Assisted Reproductive Treatment Authority, le nombre de donneurs de sperme a chuté de 21% en Australie en 2020 (cf. Avec le COVID, les banques de sperme sont à sec et les business parallèles fleurissent sur Facebook). 3.262 cycles de FIV ont été réalisés avec don de sperme. L’âge moyen des femmes était d’environ 34 ans.

Source : Daily Mail, Eliza Mcphee (22/01/2021) – Photo : copie d’écran de l’application Addam

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres