Thérapie cellulaire : anomalie dans des cellules souches

Publié le 30 Jan, 2012

Fin janvier 2012, des chercheurs français ont identifié une anomalie chromosomique récurrente dans des cellules neurales dérivées de cellules souches pluripotentes humaines, c’est-à-dire dans les cellules souches embryonnaires et les cellules souches pluripotentes induites (iPS).
Cette découverte représente une avancée, car cela va permettre de repérer facilement cette anomalie aux différentes étapes de la thérapie cellulaire, et donc d’éliminer systématiquement les préparations susceptibles de représenter un risque pour le patient.

Le Quotidien du Médecin 27/01/12

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres