Thérapie cellulaire : anomalie dans des cellules souches

Publié le : 30 janvier 2012

Fin janvier 2012, des chercheurs français ont identifié une anomalie chromosomique récurrente dans des cellules neurales dérivées de cellules souches pluripotentes humaines, c’est-à-dire dans les cellules souches embryonnaires et les cellules souches pluripotentes induites (iPS).
Cette découverte représente une avancée, car cela va permettre de repérer facilement cette anomalie aux différentes étapes de la thérapie cellulaire, et donc d’éliminer systématiquement les préparations susceptibles de représenter un risque pour le patient.

Le Quotidien du Médecin 27/01/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres