Première implantation humaine d’un cœur artificiel total CARMAT aux Etats-Unis

Publié le 15 Juil, 2021

La société CARMAT a annoncé, le 15 juillet, que l’implantation humaine de son cœur artificiel Aeson avait été réalisée, pour la première fois, au Duke University Hospital, en Caroline du Nord (cf. Le remboursement du cœur artificiel Carmat approuvé aux Etats-Unis). Il s’agit de « l’un des plus grands centres de cardiologie aux Etats-Unis, réputé pour la qualité de ses soins et de sa recherche  ». Ce cœur artificiel total vise à offrir une alternative thérapeutique, aux patients souffrant d’insuffisance cardiaque biventriculaire terminale.

Un protocole d’étude sur le cœur artificiel approuvé aux Etats-Unis

Cette première implantation rentre dans le cadre d’une étude de faisabilité (cf. Le coeur artificiel Carmat reçoit l’approbation américaine pour un essai clinique de 10 patients). Dix patients éligibles à la transplantation devraient être recrutés pour cet essai, qui se déroulera aussi dans trois autres centres américains. Le critère d’évaluation principal de cette étude est la survie du patient 180 jours après l’implantation ou une transplantation cardiaque réussie dans les 180 jours suivant l’implantation. Le docteur Carmelo A. Milano, chirurgien cardiaque au Duke University Hospital et chercheur principal de l’étude, précise : « Cette étude clinique nous aidera à déterminer si les caractéristiques du dispositif – notamment l’hémocompatibilité, la pulsatilité, l’autorégulation et le fonctionnement silencieux – sont bénéfiques pour les patients qui ont actuellement très peu d’options ».

Cette étude est menée par étapes. Dans un premier temps, un rapport sera réalisé sur l’état d’évolution des 3 premiers patients après 60 jours. Dans un second temps, sept autres patients seront recrutés.

Le cœur artificiel, un traitement de l’insuffisance cardiaque terminale ?

Les maladies cardiovasculaires sont devenues un enjeu de santé publique. En effet, l’insuffisance cardiaque est devenue la première cause de mortalité dans le monde. Vingt millions de personnes sont concernées par cette pathologie évolutive, en Europe et aux Etats-Unis. Le cœur artificiel pourrait pallier le manque de greffons.

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres