Première implantation humaine d’un cœur artificiel total CARMAT aux Etats-Unis

Publié le 15 Juil, 2021

La société CARMAT a annoncé, le 15 juillet, que l’implantation humaine de son cœur artificiel Aeson avait été réalisée, pour la première fois, au Duke University Hospital, en Caroline du Nord (cf. Le remboursement du cœur artificiel Carmat approuvé aux Etats-Unis). Il s’agit de « l’un des plus grands centres de cardiologie aux Etats-Unis, réputé pour la qualité de ses soins et de sa recherche  ». Ce cœur artificiel total vise à offrir une alternative thérapeutique, aux patients souffrant d’insuffisance cardiaque biventriculaire terminale.

Un protocole d’étude sur le cœur artificiel approuvé aux Etats-Unis

Cette première implantation rentre dans le cadre d’une étude de faisabilité (cf. Le coeur artificiel Carmat reçoit l’approbation américaine pour un essai clinique de 10 patients). Dix patients éligibles à la transplantation devraient être recrutés pour cet essai, qui se déroulera aussi dans trois autres centres américains. Le critère d’évaluation principal de cette étude est la survie du patient 180 jours après l’implantation ou une transplantation cardiaque réussie dans les 180 jours suivant l’implantation. Le docteur Carmelo A. Milano, chirurgien cardiaque au Duke University Hospital et chercheur principal de l’étude, précise : « Cette étude clinique nous aidera à déterminer si les caractéristiques du dispositif – notamment l’hémocompatibilité, la pulsatilité, l’autorégulation et le fonctionnement silencieux – sont bénéfiques pour les patients qui ont actuellement très peu d’options ».

Cette étude est menée par étapes. Dans un premier temps, un rapport sera réalisé sur l’état d’évolution des 3 premiers patients après 60 jours. Dans un second temps, sept autres patients seront recrutés.

Le cœur artificiel, un traitement de l’insuffisance cardiaque terminale ?

Les maladies cardiovasculaires sont devenues un enjeu de santé publique. En effet, l’insuffisance cardiaque est devenue la première cause de mortalité dans le monde. Vingt millions de personnes sont concernées par cette pathologie évolutive, en Europe et aux Etats-Unis. Le cœur artificiel pourrait pallier le manque de greffons.

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

PMA : les enfants nés d'un don veulent des informations, voire beaucoup plus
/ PMA-GPA

PMA : les enfants nés d’un don veulent des informations, voire beaucoup plus

Selon une étude, les adultes conçus avec les gamètes d’un donneur expriment « un intérêt significatif pour l’obtention d’informations relatives au ...
Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres