Pologne : première étape vers la libéralisation de l’avortement

Publié le 12 Avr, 2024

Le 12 avril, les députés polonais ont voté contre les motions appelant à rejeter quatre propositions de loi visant à libéraliser l’accès à l’avortement en Pologne (cf. Pologne : deux propositions de loi pour légaliser l’avortement ; Pologne : la loi sur l’avortement hors de cause dans le décès d’une femme enceinte). La coalition du premier ministre polonais Donald Tusk propose d’autoriser à nouveau l’avortement jusqu’à 12 semaines de grossesse.

Actuellement la pratique n’est possible qu’en cas de viol, d’inceste ou de danger pour la santé et la vie de la mère (cf. Avortement : la Pologne toujours dans la ligne de mire de l’EuropeAvortement : la Pologne à contre-courant).

Avant de pouvoir entrer en vigueur, les propositions de lois doivent désormais être soumises à une commission parlementaire spéciale. Toutefois, même si les textes sont adoptés par le Parlement, ils ne seront probablement pas promulgués par le président Andrzej Duda. De plus, l’alliance gouvernementale ne dispose pas de la majorité des 3/5ème requise pour renverser un éventuel veto présidentiel.

Complément du 17/04/2024 : Le 29 mars, le président polonais Andrzej Duda a opposé son veto à la proposition de loi visant à autoriser l’accès à la « pilule du lendemain » pour les femmes de plus de 15 ans. De son côté le ministère de la Santé a indiqué dans une nouvelle ordonnance qu’il lancerait un programme pilote à partir du 1er mai autorisant les pharmaciens à prescrire la « pilule du lendemain ». Selon cette proposition de règlement, cette pilule sera disponible pour les femmes de plus de 15 ans, sous réserve d’une consultation par un pharmacien ayant au moins un an d’expérience. De plus chaque femme pourra se voir prescrire une pilule au maximum une fois tous les 30 jours.

 

Source : AFP (12/04/2024) ; Euractiv, Paulina Mozolewska (16/04/2024) – Photo : iStock

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne
/ IVG-IMG

Avortement : le fœtus a « un droit fondamental à la vie » selon la Cour suprême indienne

Dans une décision du 15 mai, la Cour suprême indienne a rejeté la demande d’avortement d’une femme de 20 ans ...
Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe
/ Transhumanisme

Des paralytiques retrouvent l’usage de leurs mains grâce à un dispositif de stimulation externe

A l’aide d’un dispositif de stimulation non invasive de la moelle épinière des personnes paralysées ont retrouvé l’usage de leurs ...
neurons-582050_640

Des organoïdes de cerveau plus réalistes

Des chercheurs ont fabriqué des organoïdes composés de quatre types différents de cellules cérébrales quand d'autres sont parvenus à reproduire ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres