Peau artificielle : des chercheurs reproduisent en laboratoire la sensation du toucher

Publié le : 19 octobre 2015

Après le développement de prothèses permettant de ressentir l’humidité, la chaleur, la pression ou encore capable de discerner la consistance et la forme des objets et de les saisir, une équipe de chercheurs a mis au point une « peau artificielle expérimentale dotée d’un sens du toucher ».

 

Cette membrane « reproduit les sensations humaines », et pourrait à l’avenir « être intégrée à des prothèses pour retransmettre ces sensations au niveau d’un membre manquant ».  Elle permettrait également de « minimiser, voire éliminer la sensation de membres fantômes qui affecte environ 80% des amputés ».

 

L’équipe réunit dix sept chercheurs, et leurs travaux ont été publiés dans la revue Science le 15 octobre. Pour mettre au point cette peau artificielle, ils « ont eu recours à l’optogénétique, science qui allie génétique et optique » : la force mécanique d’un objet sur la peau est convertie en signaux électriques de différentes intensité, transmis via des capteurs jusqu’aux neurones, et « induit une sensation de pression plus ou moins forte ».

 

Les applications de cette découverte « ne sont pas si futuristes » expliquent les auteurs de l’étude, bien que « reproduire les fonctions de la peau demeure un défi difficile en ingénierie ». Les chercheurs ambitionnent en effet de « recréer d’autres aspects : sensation de chaleur et de froid, douceur ou rugosité des textures, douleur… » Pour l’heure, il s’agit d’un succès scientifique « prometteur », à considérer « avec prudence ».

<p>Sciences et avenir (16/10/2015)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres