« Mon espace santé » : le lancement du dossier médical numérique sous consentement présumé

Publié le 3 Fév, 2022

Olivier Véran, le ministre des solidarités et de la santé a officialisé le lancement du dossier médical numérique « Mon espace santé ». Le résultat d’« une reprise en main par l’État du numérique en santé », estime Dominique Pon, responsable ministériel de cette thématique.

D’ici à la fin du mois de mars, les assurés sociaux devraient recevoir un courrier (sous format papier ou électronique) les informant de la création de leur espace personnel. La création sera automatique dans un délai de « six semaines après la réception du courrier », à moins de s’y opposer explicitement. Un espace sera également créé pour les enfants. « Ni l’État, ni les mutuelles, ni les assurances n’auront accès à votre espace », veut rassurer Thomas Fatôme, le directeur général de la Cnam (cf. Olivier Véran annonce le « déploiement national » de l’espace de santé numérique).

« L’échec n’étant plus une option » (cf. La France participe à la création d’un espace européen des données de santé (EEDS)), une « campagne de promotion », des actions de « sensibilisation “individualisée” des médecins généralistes », ainsi que la « formation de 4 000 conseillers » sont prévues.

Complément du 01/06/2023 : « L’enjeu prioritaire aujourd’hui, c’est l’alimentation de Mon espace santé », a déclaré Benjamin Luciani, directeur de projets Ségur numérique à la délégation ministérielle au numérique en santé (DNS) le 25 mai, à Santexpo. Le ministère veut passer de six millions de documents envoyés par an à 250 millions. Déjà, « plus de 121 millions de documents » ont été échangés, indique l’Agence du numérique en santé (ANS) (cf. Le gouvernement publie une feuille de route du numérique en santé). Ce qui représente « la moitié de l’objectif », pointe Benjamin Luciani.

Environ 2% de la population s’est opposée à l’activation de son espace.

 

Source : Ouest France, Philippe Richard (03/02/2022) ; Hospimedia, Marie Sénéchal (30/05/2023) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres