Le premier patient ayant reçu un rein de porc est décédé

Publié le 12 Mai, 2024

Dans un communiqué daté du 11 mai, le Massachusetts General Hospital a annoncé le décès du premier patient auquel on a transplanté un rein de porc (cf. Xénotransplantation de porc : premier rein transplanté chez un patient vivant). « Nous n’avons aucune indication qu’il s’agisse d’une conséquence de sa récente transplantation », a déclaré l’établissement.

Rick Slayman avait subi l’intervention au mois de mars. Agé de 62 ans, il était atteint d’une maladie rénale « en phase terminale ». Il avait subi une première transplantation « classique » en 2018 mais le rein avait cessé de fonctionner cinq ans plus tard. Il était depuis sous dialyse.

Des reins de porcs génétiquement modifiés avaient déjà été transplantés sur des êtres humains en état de mort cérébrale (cf. Deux reins de porc greffés à un homme en état de mort cérébrale). En outre des patients vivants ont reçu une transplantation de cœur de porc, mais ils sont décédés (cf. Greffe de cœur de porc : décès du 2e patient transplanté).

C’est la société eGenesis qui a procuré le rein pour la xénotransplantation. L’organe a été génétiquement modifié « pour éliminer les gènes nocifs et ajouter certains gènes humains » (cf. Xéno-transplantation : naissance de trois porcelets clonés au Japon). Ces modifications sont pratiquées en mettant en œuvre l’outil d’édition génétique CRISPR pour réduire le risque de rejet.

 

Sources : Massachusetts General Hospital, CP (11/05/2024) ; AFP (12/05/2024)

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres