L’Australie adopte la « FIV à 3 parents »

Publié le 31 Mar, 2022

Mercredi 30 mars, les sénateurs australiens ont adopté une loi visant à autoriser la « procédure controversée » de la « FIV à 3 parents », aussi appelée « don de mitochondries »[1] (cf. Australie : La chambre des représentant adopte la FIV à trois parents). La technique consiste à utiliser le matériel génétique de trois personnes – le sperme du père, un ovocyte de la mère et les mitochondries d’un ovocyte d’une autre femme.

Le projet de loi a été adopté sans amendement par 37 voix contre 17, après « un débat passionné » et « un vote en conscience ». Elle est surnommée « loi Maeve », du nom d’une petite fille atteinte d’une maladie mitochondriale. Le ministre de la santé, Greg Hunt, a commenté ce vote sur Twitter : « une législation “de premier plan au niveau mondial” ». Chaque année, en Australie, une cinquantaine de bébés naissent avec une forme grave de maladie mitochondriale.

Pour Jus St John, chercheur en génétique mitochondriale à l’Université d’Adélaïde, « le Parlement australien a fait un grand pas dans l’inconnu ». « Nous ne disposons pas de suffisamment de données provenant de modèles animaux de grande taille dont l’embryologie, la physiologie, etc. sont similaires à celles des humains », affirme-t-il, s’inquiétant des éventuels effets secondaires de cette manipulation génétique.

 

[1] Les mitochondries sont des structures qui produisent l’énergie des cellules.

Sources : Sydney Morning Herald, Dana Daniel (30/03/2022) ; ABC, Anna Salleh (31/03/2022) – Photo : iStock

Pour aller plus loin:

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres