La semaine bioéthique – 11 jan. 2022

Publié le 11 Jan, 2022

42,6 millions d’avortements en 2021. Ce chiffre s’affichait au compteur du Worldometer le 31 décembre dernier à 12h, un site web qui compile en temps réel des statistiques mondiales sur la santé, la population, les ressources ou les décès. Cette même année 2021, les décès, toutes autres causes confondues et recensés par ce même site, s’élèvent à 51,8 millions : 13 millions dus aux maladies transmissibles, 8,2 millions dus au cancer, 5 millions dus au tabagisme, 1,7 million dus au SIDA, 1,3 million dus aux accidents de la route, 1,1 million dus aux suicides. Le nombre de décès dus au Covid s’élève pour sa part à 3,5 millions en 2021. L’avortement demeure donc la première cause de décès dans le monde en 2021 (cf. L’avortement tue 25 fois plus que la Covid-19). Avec un chiffre trois fois supérieur à la deuxième cause de décès.

Pour 15 alertes “justifiées”, 85 sont erronées : les tests prénataux non invasifs recherchant des maladies de plus en plus rares induisent les femmes en erreur, dénonce le New York Times. Pour en arriver à ces conclusions, le journal a interrogé des chercheurs et combiné les données de plusieurs études concernant les cinq tests de microdélétion les plus courants aux Etats-Unis. Sans remettre en question le dépistage des trisomies 21 et 18 (cf. Trisomie 21 : des chiffres têtus ; Le CIB met en garde sur les « tendances eugéniques » du DPNI).

 

Partager cet article

Synthèses de presse

Utah : les chirurgies de changement de sexe interdites pour les mineurs
/ Genre

Utah : les chirurgies de changement de sexe interdites pour les mineurs

Le gouverneur de l’Utah a signé une loi interdisant les chirurgies de changement de sexe et les traitements hormonaux pour ...
Fin de vie : « voyage d’observation » en Suisse
/ Fin de vie

Fin de vie : « voyage d’observation » en Suisse

Vendredi, les deux ministres en charge du débat sur la fin de vie, Agnès Firmin Le Bodo et Olivier Véran, ...
Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres