Keira Bell : le système de santé britannique fait appel de l’interdiction des bloqueurs de puberté

Publié le 23 Juin, 2021

Le National Health System (NHS) a fait appel de la décision interdisant d’administrer des bloqueurs de puberté aux adolescents de moins de 16 ans. Une audience de la Cour d’Appel débute aujourd’hui pour déterminer si les moins de 16 ans sont « capables de donner un consentement éclairé à un traitement médical retardant l’apparition de la puberté ». L’appel a été introduit par le Tavistock and Portman NHS Foundation Trust, qui gère le service identité de genre (Gids) du Royaume-Uni (cf. Royaume-Uni : une jeune femme poursuit la clinique où elle a subi une « transition de genre »). L’audience pourrait durer jusqu’à deux jours, et jugement être reporté à une date ultérieure.

Si les effets physiques des bloqueurs de puberté sont réversibles en cas d’arrêt du traitement, « on ne connaît pas l’ensemble des effets psychologiques – ou si le traitement modifie le développement du cerveau de l’adolescent » reconnaît cependant le NHS.

Source : BBC (23/06/2021) – Photo : iStock\DR

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres