Royaume-Uni : fermeture du service d’identité de genre du Tavistock

Publié le 29 Juil, 2022

Suite à une décision du NHS, le service d’identité de genre pour les enfants du Tavistock & Portman NHS Foundation Trust devra fermer au printemps prochain. Le docteur Hilary Cass, pédiatre, en charge d’un examen indépendant du service, a confirmé la « pression insoutenable » à laquelle étaient soumis les médecins et le risque de « surdiagnostic » de dysphorie de genre. Elle a aussi noté le manque d’unanimité des médecins sur les procédures à suivre, et le manque de prise en compte des autres problèmes de santé mentale que pouvaient présenter les patients (cf. Pression sur les médecins, manque de contrôle … : Un rapport du NHS met en cause le Tavistock Centre). Son rapport final est attendu pour 2023.

La clinique Tavistock était également controversée depuis sa mise en cause en 2020 par Keira Bell, une ancienne patiente regrettant sa transition à l’adolescence (cf. Royaume-Uni : une jeune femme poursuit la clinique où elle a subi une « transition de genre »).

Créée dans les années 80, elle sera remplacée par des centres régionaux en collaboration avec des hôpitaux pour enfants, notamment  « avec les services de santé mentale ». Deux centres ouvriront avant le printemps prochain.

Suite à une demande du Dr Cass, le NHS, en partenariat avec le National Institute for Health and Care Research, va lancer des essais cliniques pour suivre les enfants sous bloqueurs de puberté jusqu’à l’âge adulte.

Complément du 25/08/2022 : Selon Tom Goodhead, directeur général du cabinet d’avocats international Pogust Goodhead, plus de 1000 familles envisagent une action collective contre le Tavistock. Des milliers d’enfants et adolescents y ont été traités.

Aux Etats-Unis, des parents d’enfants à qui l’on a prescrit des bloqueurs de puberté ont déjà intenté des actions collectives. Pour l’avocat Simon Myerson, « le scandale pourrait même conduire à une enquête criminelle ».

Complément du 19/10/2023 : L’ouverture du premier des nouveaux services d’identité de genre pour enfants du NHS a encore été retardée. En effet, deux nouveaux services doivent remplacer le service de développement de l’identité genre (Gids), basé au Tavistock and Portman NHS Foundation Trust de Londres. Celui pour le sud, basé à Londres, devait initialement ouvrir au printemps dernier. Finalement, ils devraient tous les deux être inaugurés en avril 2024.

« Ces services mettront en œuvre un modèle de soins fondamentalement différent », basé sur les conseils du rapport Cass (cf. Pression sur les médecins, manque de contrôle … : Un rapport du NHS met en cause le Tavistock Centre). Un porte-parole de cette unité a déclaré que la mise en place d’un « service entièrement nouveau » était « complexe ». Il y a actuellement une liste d’attente d’environ 8 000 enfants et jeunes qui souhaitent y recourir.

 

Sources : The Times, Eleanor Hayward (28/07/2022) ; BBC, Jasmine Andersson et Andre Rhoden Paul (28/07/2022) ; The Guardian, Libby Brooks (28/07/2022), Daily Mail, Martin Beckford (11/08/2022) ; BioEdge, Michael Cook (16/08/2022) ; BBC, Hannah Barnes (18/10/2023) – Photo : iStock

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

booties-2047596_1920

Choisir le sexe de son futur bébé : un marché de 500 millions de dollars

Aux Etats-Unis, sélectionner le sexe de son futur enfant dans le cadre d’une fécondation in vitro est légal. Un marché ...
hacker
/ E-santé

Ecosse : des données relatives à la santé mentale d’enfants divulguées

Le NHS Dumfries and Galloway a confirmé que des données relatives à la santé mentale d’enfants ont été publiées par ...
pape_francois
/ Fin de vie

Pape François : l’euthanasie est « un échec de l’amour »

S’adressant aux participants du symposium sur les soins palliatifs, le Pape a rappelé que l’euthanasie « n’est jamais une source ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres