Greffe d’utérus : 16 interventions autorisées au CHU de Rennes

Publié le 5 Oct, 2021

Au CHU de Rennes, l’équipe du professeur Vincent Lavoué, chef du service de gynécologie obstétrique, a été autorisée à procéder à 16 greffes d’utérus. A ce jour, une seule greffe de ce type a été réalisée en France (cf. Première greffe d’utérus en France), « cinq ans après la première mondiale, en 2014 à Göteborg, en Suède ». L’utérus de la mère avait été greffé à sa fille et une petite fille, Misha, est née le 12 février (cf. Deux ans après avoir reçu l’utérus de sa mère, elle accouche d’une petite fille). Dans le monde on recense 80 interventions au total, à la suite desquelles 30 enfants sont nés.

Huit des seize opérations autorisées au CHU de Rennes seront réalisées à partir de donneuses vivantes. Dans ce cas, elles doivent « avoir déjà eu des enfants et être ménopausées ou proche de la ménopause ». Les huit autres utérus seront prélevés « à partir de multi-prélèvements d’organes, sur des femmes en mort cérébrale ».

Une opération complexe

Les transplantations d’utérus sont des opérations « complexes » qui peuvent durer « entre 10 et 20 h ». Ainsi, malgré les autorisations obtenues pour 10 greffes par l’Hôpital Foch à l’issue de la première française, aucune autre n’a abouti.

Les interventions étant encore « expérimentales », avec un « protocole en évolution », la première greffe du CHU de Rennes est prévue d’ici deux ans « au mieux ». Ces 16 interventions auront lieu dans le cadre du programme hospitalier de recherche clinique (PHRC), et le projet est financé à hauteur de 1,4 million d’euros.

Le défaut d’utérus est lié « notamment au syndrome de Mayer-Rokitansky-Küster-Hauser (MRKH) ». Une pathologie « qui toucherait une femme sur 4 500 en France ».

 

Source : Ouest France, Samuel Nohra (04/10/2021) – Photo : iStock

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

02_ogm_mais
/ OGM

NTG : une nouvelle règlementation en Thaïlande pour augmenter les rendements agricoles

Le ministre de l’Agriculture thaïlandais a approuvé une réglementation autorisant l'usage des nouvelles techniques génomiques ...
Californie : les parents ne seront pas informés si leur enfant change de genre
/ Genre

Californie : les parents ne seront pas informés si leur enfant change de genre

Le gouverneur de Californie a signé une loi visant à interdire l'adoption de règles exigeant que les écoles informent les ...
Stimulation cérébrale profonde : trois Espagnols renoncent à l’euthanasie
/ Fin de vie

Stimulation cérébrale profonde : trois Espagnols renoncent à l’euthanasie

Trois personnes qui avaient demandé l'euthanasie ont changé d'avis après avoir reçu un traitement neurochirurgical expérimental visant à soulager la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres