Etats-Unis : Une action en justice contre la commercialisation de la lignée cellulaire HeLa

Publié le 5 Oct, 2021

Aux Etats-Unis, 70 ans jour pour jour après son décès, les avocats de la famille d’Henrietta Lacks demandent une indemnisation pour la vente, par l’entreprise Thermo Fisher, de cellules souches. Ces dernières avaient été obtenues à partir de tissus prélevés à son insu, par les médecins de l’hôpital Johns Hopkins. Henrietta Lacks y était alors soignée pour un cancer du col de l’utérus. Elle décédera en 1951.

Mais, ses cellules ont survécu « étonnamment bien » in vitro. Cette qualité exceptionnelle a permis de cultiver ses cellules “indéfiniment”. Les scientifiques les ont utilisées, afin de développer la première lignée cellulaire humaine. Ils ont ainsi pu reproduire des études en utilisant des cellules identiques. Selon la British Society for Immunology, 70 000 études scientifiques ont eu recours à cette lignée de cellules. Parmi elles, les travaux qui ont conduit au vaccin contre la poliomyélite et à isoler le VIH. Pour la première fois, des cellules humaines étaient cultivées avec succès, à long terme, à l’extérieur du corps. L’hôpital Johns Hopkins assure n’avoir jamais vendu ou profité des lignées cellulaires. Cependant, de nombreuses entreprises ont breveté des moyens de les utiliser.

Les héritiers d’Henrietta Lacks soutiennent que le géant pharmaceutique Thermo Fisher Scientific a tiré des avantages commerciaux des cellules dites HeLa. Elles ont été utilisées dans des dizaines de milliers d’études scientifiques et médicales, longtemps après que leurs origines contraires à l’éthique aient été connues. Les avocats demandent l’indemnisation des héritiers. Ils souhaitent aussi une ordonnance du tribunal obligeant l’entreprise à obtenir la permission de la famille Lacks d’utiliser la lignée cellulaire.

Sources : Associated Press, Michael Kunzelman (04/10/2021) ; The Scientist, Catherine Offord (04/10/2021) ; Huffington Post, Michael Kunzelman (04/10/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

10_dpni
/ Diagnostic Prénatal

Le développement mondial du marché du test prénatal non invasif

Le marché du test de dépistage prénatal non invasif (DPNI) qui analyse l'ADN fœtal, devrait atteindre les 7,3 milliards en ...
Test de grossesse
/ IVG-IMG

IVG : « C’était tellement écrasant que je me suis mise à pleurer »

Erica avait toujours dit que si elle tombait enceinte de façon inattendue, elle ne garderait pas le bébé, mais brusquement ...
Olivier Véran annonce le « déploiement national » de l’espace de santé numérique
/ E-santé

Olivier Véran annonce le « déploiement national » de l’espace de santé numérique

Olivier Véran a annoncé hier le déploiement de l’ENS pour l’ensemble des français et des soignants, dès le 1er janvier ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres