Equateur : le président annonce qu’il opposera son véto à un projet de loi sur l’avortement

Publié le 27 Jan, 2022

Le président équatorien, Guillermo Lasso, a annoncé qu’il opposera son véto à un projet de loi sur l’avortement. Cette annonce intervient alors que le Parlement examine, depuis mardi, en seconde lecture, un projet de loi autorisant l’avortement jusqu’à 22 semaines de grossesse pour les mineures, et 20 semaines pour les femmes adultes, en cas de viol.

Ce projet de loi intervient alors que la Cour constitutionnelle avait déjà dépénalisé l’avortement en cas de viol, en avril 2021 (Cf. Equateur : l’avortement dépénalisé en cas de viol). Il n’était précédemment autorisé qu’en cas de viol d’une femme handicapée ou en cas de danger pour la vie de la mère. En dehors de ces cas, l’avortement est passible de deux ans de prison en Equateur (Cf. Equateur : le Parlement refuse de dépénaliser l’avortement). Le président a rappelé : « L’Equateur me connaît, je suis une personne qui croit en la défense de la vie depuis la conception jusqu’à la mort naturelle ».

En Amérique du Sud, l’avortement n’est autorisé qu’en « Uruguay, à Cuba, en Argentine, dans la ville de Mexico et trois Etats mexicains ». L’IVG est, en revanche, « totalement interdite au Salvador, au Honduras, au Nicaragua, en République dominicaine et en Haïti ». Dans les autres pays d’Amérique du Sud, l’avortement n’est autorisé qu’en cas de danger pour la vie de la femme, en cas de viol ou si l’enfant n’est pas viable.

Source : AFP (25/01/2021) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause
/ IVG-IMG

IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause

Les conclusions d'une étude selon laquelle la télémédecine pour prescrire des pilules abortives est « efficace » sont remises en ...
23_pilule_abortive
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement adopte une loi libéralisant l’accès à la « pilule du lendemain »

La chambre basse du Parlement polonais a adopté une loi autorisant l’accès à la « pilule du lendemain » dès ...
Canada : des soins palliatifs pédiatriques à améliorer au lieu de proposer l’« aide médicale à mourir »
/ Fin de vie

Canada : des soins palliatifs pédiatriques à améliorer au lieu de proposer l’« aide médicale à mourir »

« Trop d'enfants canadiens qui ont besoin de soins palliatifs n'en bénéficient pas, ou n'en bénéficient que dans les dernières semaines ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres