Drépanocytose : une enquête révèle des cas de stérilisation forcée

Publié le 11 Juin, 2024

Une récente enquête de Stat, « Coercive Care », a révélé que des femmes atteintes de drépanocytose avaient subi des pressions pour être stérilisées en 2017 et 2022 (cf. Etats-Unis : 31 Etats pratiquent encore des stérilisations forcées). En effet, parmi les 50 femmes interrogées dans le cadre de l’enquête, sept ont déclaré s’être senties poussées à effectuer une ligature des trompes ou des hystérectomies sans avoir reçu auparavant d’informations adéquates. Il y aurait des dizaines d’autres cas et notamment des cas de personnes gravement handicapées (cf. Toujours des stérilisations forcées au Canada ? ; Stérilisation : une « effrayante politique eugéniste » au Japon).

Au moins sept Etats seraient concernés par ces stérilisations forcées qui, pour certaines d’entre elles, ont été couvertes par Medicaid, impliquant un remboursement par les Centers for Medicare and Medicaid Services, dépendant du ministère américain de la Santé et des Services sociaux.

Des fonctionnaires fédéraux, des organisations médicales et des groupes de défense de la santé reproductive ont exprimé leur indignation face à ces révélations. « Il est vraiment regrettable qu’un prestataire de soins de santé impose ses croyances et ses attitudes discriminatoires à un patient et lui retire ses capacités de reproduction » a déclaré Yolanda Lawson, gynécologue-obstétricienne exerçant à Dallas et présidente de l’Association médicale nationale. Elle souligne que les regrets post-stérilisation sont fréquents et que plusieurs femmes n’ayant pas compris le caractère permanent de la ligature des trompes, viennent la voir lui demandant de les aider à tomber enceintes.

L’American Medical Association s’est également opposée « fermement à l’exécution de procédures médicales non consensuelles, y compris les stérilisations forcées de toute nature, et a établi des directives et des politiques claires pour sauvegarder les droits des patients et garantir qu’une communication claire favorise des décisions éclairées de la part des patients concernant leurs soins ».

 

Source : Stat news, Eric Boodman (06/06/2024)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Changement de genre chez les mineurs : un juge fédéral annule la loi de l'Etat de Floride
/ Genre

Changement de genre chez les mineurs : un juge fédéral annule la loi de l’Etat de Floride

Un juge fédéral américain a annulé et qualifié d’inconstitutionnelle une loi de Floride qui interdisait les traitements de genre sur ...
Avortement et genre : le Paraguay opposé aux suggestions de l’ONU
/ Genre, IVG-IMG

Avortement et genre : le Paraguay opposé aux suggestions de l’ONU

Le 7 juin, le ministre paraguayen de l’enfance et de l’adolescence, n’a pas répondu favorablement aux recommandations des Nations Unis ...
Drépanocytose : une enquête révèle des cas de stérilisation forcée
/ IVG-IMG

Drépanocytose : une enquête révèle des cas de stérilisation forcée

Une récente enquête de Stat, « Coercive Care », a révélé que des femmes atteintes de drépanocytose avaient subi des pressions pour ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres