Don d’organes : 60 000 refus supplémentaires enregistrés

Publié le : 1 mars 2017

Le 1er janvier 2017, la modification de la loi sur les conditions de prélèvements d’organes est entrée en vigueur (cf. Don d’organes : un changement qui fait polémique).

 

Depuis novembre 2016, l’ABM note « une petite affluence des inscriptions » puisque 60 000 personnes supplémentaires se sont fait connaître sur le registre des refus qui compte aujourd’hui 185 000 inscrits. 

 

Note Gènéthique :

Le refus au prélèvement d’organes et de tissus peut être total ou partiel, ne portant que sur certains organes ou tissus. Toute personne opposée au prélèvement doit en informer ses proches ou s’inscrire sur le registre national des refus par courrier ou en ligne (cf. Don d’organes : s’inscrire en ligne sur le registre du refus devient possible à partir d’aujourd’hui et Don d’organes : tous les modes de refus acceptés… mais sous contrôle).

 

Pour aller plus loin :

 

 

 

<p>LCI, Virginie Fauroux, (01/03/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres