Des cellules IPS donnent naissance à des souris

Publié le : 12 octobre 2012

Le 4 octobre dernier, la revue scientifique NATURE a publié les travaux d’une équipe de chercheurs de l’Université de Kyoto dirigée par le Pr Michinori Saito, qui, "pour la première fois au monde, [est] parvenu[e] à créer des ovocytes et à donner naissance à des souris grâce à la technologie des cellules souches IPS".

En pratique, "les cellules IPS ou cellules souches pluripotentes induites (induced Pluripotent Stem Cells), sont obtenues par la reprogrammation génétique de cellules somatiques adultes. Tout comme les cellules souches embryonnaires, elles sont capables de s’autorenouveler et de se différencier [en tous types de cellules d’un organisme]". Au Japon, les cellules IPS sont une priorité en matière de recherche biomédicale.

Afin de mener leurs travaux, les chercheurs "ont débuté leurs expériences par la création de cellules IPS à partir de fibroblastes prélevés sur une souris femelle. Grâce à l’application de milieux de culture appropriés, ces cellules souches induites ont donné naissance à des cellules germinales susceptibles de former des gamètes mâles et femelles". Par la suite, "ces cellules […] ont été mises au contact de cellules des ovaires pour ‘murir’ dans un environnement naturel. Un mois plus tard, les cellules germinales étaient devenues des ovocytes, qui ont été fécondés in vitro" avec "les spermatozoïdes d’une souris mâle". Enfin, ces ovocytes ont été "réimplantés dans des utérus de souris" et ont "permis de donner naissance trois semaines plus tard à trois bébés souriceaux en parfaite santé". "Devenus adultes, ces rongeurs ont à leur tour pu donner naissance de façon ‘classique’ à une portée".

Suite à la publication de ces résultats, le Pr Michinori Saito "a cependant précisé que cette technique ne constituait qu’une piste de recherche pour le développement d’un remède contre l’infertilité et qu’elle ne pourrait en aucun cas être appliquée telle qu’elle à l’homme en raison des différences importantes entre l’organisme humain et la souris".

Cette même équipe avait déjà, en 2011, " réussi à créer […] des gamètes mâles issus de cellules IPS".

BE Japon 629 05/10/12 – sante.lefigaro.fr (Pauline Freour) 05/10/12 – atlantico.fr 07/10/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres