Chine : le ”fiasco” du planning familial

Publié le 19 Juin, 2007

Kent Ewing, professeur à la Hong Kong International School, a publié, le 31 mai dernier, sur le site Internet d’Asia Times, une analyse de la politique de contrôle des naissances chinoise. Revenant sur les récentes émeutes qui ont éclaté dans la région du Guangxi à propos de la politique de l’enfant unique en vigueur depuis 1979 (cf. Synthèse de presse du 23/05/07), il s’interroge : "que faudra-t-il pour que les dirigeants chinois admettent qu’ils doivent sortir du fiasco produit par leur politique de planning familial ?".

 

Ces violents événements ont rappelé "l’inhumanité inhérente" à cette politique et tout ce que "son application peut avoir d’arbitraire et de brutal". La presse internationale a ainsi rapporté les cas d’avortements forcés comme celui de He Caigan, jeune femme de 19 ans, qui a été contrainte d’avorter à quelques jours du terme prévu pour sa grossesse.

 

Parallèlement, Kent Ewing constate que les jeunes femmes sont de plus en plus nombreuses à recourir à l’avortement comme moyen principal de contraception. Le 13 mai dernier, un article du New York Times rendait compte de la hausse du taux d’avortements chez les jeunes chinoises célibataires, décrivant ce que son auteur, le journaliste Jim Yardley, appelle la "culture alarmante de l’avortement".

 

D‘après les chiffres de l’International Planned Parenthood Association, basés sur ceux "pas toujours très fiables" du ministère de la Santé, la Chine compterait 7 millions d’avortements par an. Mais, en prenant en compte notamment le nombre d’avortements pratiqués dans les cliniques privées et le nombre de femmes recourant à la pilule du lendemain, ignorés dans les statistiques du ministère de la Santé, "il se pourrait que le chiffre réel des avortements en Chine soit deux fois plus élevés que le chiffre officiel".

 

Associée à la traditionnelle préférence pour les mâles, la politique de l’enfant unique a conduit à un ratio de 119 garçons pour 100 filles âgés de moins de cinq ans. Dans certaines régions, ce ratio atteint 130 garçons pour 100 filles.

www.atimes.com (Kent Ewing) – EDA16/06/07

Partager cet article

Synthèses de presse

"Aide médicale à mourir" : débat au Parlement britannique
/ Fin de vie

“Aide médicale à mourir” : débat au Parlement britannique

Les députés britanniques ont débattu sur la légalisation de l'"aide à mourir" pour les "adultes mentalement compétents et en phase ...
02_google
/ IVG-IMG

Avortement : Google supprime les données de localisation

Google prévoit de supprimer automatiquement les données de localisation des utilisateurs en cas de visite dans une « clinique spécialisée ...
piglet-1639587_960_720
/ Don d'organes

Xénogreffe : des précisions sur la greffe cardiaque réalisée en janvier

L’autopsie du patient est détaillée dans un article publié le 22 juin. Les chirurgiens espèrent lancer un essai clinique ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres