Cellules iPS: reprogrammation chimique

Publié le 16 Oct, 2009

Une équipe de chercheurs de Harvard vient de publier dans Cell Stem Cell un article faisant état de la découverte d’une nouvelle méthode de reprogrammation des cellules. Alors que jusqu’ici, les cellules étaient reprogrammées par introduction de quatre gènes, ces scientifiques ont démontré qu’il était possible de remplacer deux d’entre eux par une molécule chimique : RepSox. Celle-ci inhibe la voie de signalisation TGF-Beta.

Cette découverte est un pas important dans la recherche sur la production des cellules iPS sans les risques liés à l’introduction des gènes. Par ailleurs, la voie du TGF-beta n’avait jamais été envisagée auparavant dans le processus de reprogrammation. Cela signifie donc qu’il y a plusieurs manières d’obtenir des cellules iPS.

Une équipe d’Harvard a publié le mois dernier un article avec des conclusions similaires dans Current Biology.

Cell Stem Cell 23/10/09 – Current Biology 17/09/09

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?
/ Fin de vie

Suisse : une « capsule » pour se suicider « très bientôt » ?

L'organisation The Last Resort a indiqué que la « capsule » de suicide assisté Sarco pourrait être utilisée « très bientôt » pour la ...
Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »
/ Transhumanisme

Neurotechnologies : l’urgence d’instaurer des « neurodroits »

Rafael Yuste, neurobiologiste, professeur à Columbia et cofondateur de la NeuroRights Foundation, appelle à instaurer des « neurodroits » au ...
Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer
/ Génome

Myopathie de Duchenne : « fragmenter » des gènes avant de les reconstituer

Des chercheurs ont découvert une « nouvelle manière de traiter la dystrophie musculaire de Duchenne » qui pourrait s'appliquer à d'autres pathologies ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres