Vers des xénotransplantations in utero ?

Publié le 1 Juil, 2024

Des chirurgiens japonais ont transplanté des tissus rénaux d’un fœtus de rat à un autre, alors que le receveur était encore dans l’utérus de sa mère. Le responsable de l’étude, Takashi Yokoo, néphrologue à l’école de médecine de l’université Jikei à Tokyo, estime que cette opération est la première étape vers la transplantation de reins de porcs fœtaux sur des fœtus humains qui se développent sans reins fonctionnels. Leur étude a été pré-publiée sur la plateforme bioRxiv [1].

Les chercheurs ont d’abord modifié génétiquement des fœtus de rats pour qu’ils expriment dans leurs reins une protéine vert fluorescent « afin de faciliter leur suivi ». Après avoir prélevé ensuite ces organes, ils les ont transplantés dans des fœtus de rats âgés de 18 jours. Ils ont mené la procédure neuf fois avec un échec.

L’organisme des fœtus semblait « prendre possession des reins étrangers », en développant des vaisseaux sanguins à l’intérieur du tissu rénal du donneur. Les reins se sont « progressivement formés », « produisant de l’urine deux semaines et demie après la transplantation ». Toutefois les organes n’étaient pas reliés à l’uretère de leur hôte. Par conséquent, l’urine ne pouvait pas être évacuée et le rein a dû être drainé « continuellement ». Les animaux ont été euthanasiés à l’âge de 5 mois.

L’objectif des chercheurs est, en transplantant un organe avant la naissance, de diminuer les risques de rejet car il se développerait avec le fœtus.

Les scientifiques n’ont pas encore obtenu l’autorisation de mener ces expériences chez l’homme, « ce qui soulèvera assurément des questions éthiques ».

 

[1] Fetal Kidney Transplantation for In Utero Fetuses, Keita Morimoto et al. https://doi.org/10.1101/2024.04.15.589452

Sources : Science et Vie, C.Q. (01/07/2024) ; Nature, Smriti Mallapaty (30/04/2024) ; Ca m’intéresse, Emma Derome (02/05/2024)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur
/ Transhumanisme

Transhumanisme : Synchron intègre l’intelligence artificielle dans son interface cerveau-ordinateur

Un Américain handicapé a commencé à utiliser une fonction d’intelligence artificielle pour l’aider à communiquer à une vitesse « conversationnelle » ...
Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel
/ E-santé

Le dossier médical partagé devant le Conseil constitutionnel

Après sa saisine par l'ordre des médecins, le Conseil d'Etat a soumis une QPC sur les modalités d'accès au dossier ...
Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »
/ Fin de vie

Suicide assisté : les juges italiens doivent statuer « au cas par cas »

Selon la Cour constitutionnelle italienne, en l’absence de législation sur le suicide assisté, les juges devront se prononcer « au ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres