Utilisation du cannabis médical : seuls 10% des patients souffrent moins

Publié le 14 Sep, 2021

Les mises en garde contre l’utilisation des opioïdes dans le traitement de la douleur chronique ont développé l’intérêt pour le cannabis médical.

Une équipe de chercheurs canadiens publie les résultats d’une nouvelle étude[1]. Elle porte sur 5147 patients atteints de douleurs chroniques, cancéreuses ou non. Les chercheurs comparent les effets de la prise de cannabis médical par voie orale à un placebo ou à un autre traitement (Cf. Cannabis médical : l’expérimentation commence en France).

Un soulagement de la douleur de 1 point, sur une échelle allant de 1 à 10, est constatée chez seulement 10% des patients ayant reçu du cannabis thérapeutique. Une amélioration fonctionnelle est constatée chez 4% des patients. Seuls 6% d’entre eux dorment mieux. Il n’y a pas non plus « d’amélioration significative du fonctionnement émotionnel » ou de « la vie sociale ».

Mais, l’étude révèle surtout l’apparition d’effets secondaires, comme « des troubles cognitifs transitoires », des vomissements, de la somnolence, des troubles de l’attention, des nausées et des vertiges.

 

[1] Wang L. et coll., Medical cannabis or cannabinoids for chronic non-cancer and cancer related pain: a systematic review and meta-analysis of randomised clinical trials BMJ 2021; 373: n1034. doi.org/10.1136/bmj.n1034

Source : JIM, Dr Roseline Peluchon (13/09/2021)

 

Partager cet article

Synthèses de presse

DABUS : un système d’IA peut-il déposer un brevet ?
/ Transhumanisme

DABUS : un système d’IA peut-il déposer un brevet ?

L’Australie et l’Afrique du Sud répondent par l'affirmative, le Royaume-Uni et les Etats-Unis s’y opposent ...
Autonomie et grand âge : de nouvelles mesures prévues dans le budget de la Sécurité Sociale
/ Fin de vie

Autonomie et grand âge : de nouvelles mesures prévues dans le budget de la Sécurité Sociale

Le Président de la République avait promis une loi sur l’autonomie et le grand âge. Finalement, c’est une réforme a ...
Le Royaume-Uni veut séquencer le génome de ses nouveau-nés
/ Génome

Le Royaume-Uni veut séquencer le génome de ses nouveau-nés

Genomics England lance un projet de recherche pilote visant à séquencer le génome de 200 000 nouveaux nés ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres