Un troisième Etat mexicain autorise l’avortement

Publié le 5 Juil, 2021

Le Congrès de l’Etat d’Hidalgo a adopté la loi sur “les soins de santé en matière d’interruption légale de grossesse“, ce mercredi 30 juin, par 16 voix et une abstention, alors que 28 députés étaient présents. L’Hidalgo devient ainsi le troisième Etat du Mexique à autoriser l’avortement (Cf. Dépénalisation de l’IVG au Mexique ? L’Etat du Quintana Roo dit non). Cette loi entrera en vigueur, dès sa publication au Journal Officiel. Les femmes pourront alors avorter durant les douze premières semaines de grossesse.

L’avortement en cas de viol est autorisé dans tout le Mexique, sans qu’il soit nécessaire que la victime ne signale ce crime ou qu’une quelconque autorité n’autorise l’avortement. L’avortement est aussi possible, en cas de risque de décès de la mère. (Cf. La Cour Suprême du Mexique élargit les conditions d’accès à l’avortement ; Décision de la Cour suprême du Mexique : L’avortement ne sera pas dépénalisé).

 

Sources : Infobae (01/07/2021) ; Reuters, Daina Beth Solomon (01/07/2021) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

Olivier Véran annonce le « déploiement national » de l’espace de santé numérique
/ E-santé

Olivier Véran annonce le « déploiement national » de l’espace de santé numérique

Olivier Véran a annoncé hier le déploiement de l’ENS pour l’ensemble des français et des soignants, dès le 1er janvier ...
Anonymat
/ PMA-GPA

Enfants nés de dons de sperme : la légitime recherche des origines

En 2016, l’Etat de Victoria a mis fin à l’anonymat des donneurs de sperme. Le don anonyme de sperme est ...
Espagne : euthanasier les hommes mais pas les animaux ?
/ Fin de vie, Tous les autres thèmes

Espagne : euthanasier les hommes mais pas les animaux ?

Parmi les mesures envisagées par un projet de loi, l’euthanasie devra être justifiée par « le seul but d'éviter la ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres