Un serment d’Hippocrate à la carte ?

Publié le : 5 novembre 2020

Aux Etats-Unis, une version « alternative » du serment d’Hippocrate a été rédigée pour la promotion 2024 de l’école de médecine de l’université de Pittsburgh. Un nouveau serment récité par les étudiants de première année, « ainsi qu’une version traditionnelle du serment d’Hippocrate, dans le cadre des activités d’orientation » de l’université.

La première version connue du serment d’Hippocrate remonte au cinquième siècle avant Jésus Christ. Depuis, de nombreuses variantes ont été proposées (cf. Le nouveau Serment d’Hippocrate met la valeur de la vie humaine en balance) et « il est devenu habituel pour les nouveaux étudiants en médecine d’écrire et même de réciter leur propre version ». La version proposée par les étudiants de Pittsburgh met l’accent sur la lutte contre les discriminations envers les minorités et fait promettre au médecin de « plaider en faveur d’un système de santé plus équitable, du niveau local au niveau mondial ».

Mais cette pratique devenue courante inquiète. La revue Academic Medicine avait publié en 2004 un article alertant quant au risque de « fragmentation et [de] confusion sur les valeurs éthiques de la profession médicale ».

Source : NPR, Sarah Boden (04/11/2020)

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres