« Un de nous »: appel à la mobilisation « tous azimuts »

Publié le : 24 mai 2013

 Sur le site d’actualité Zenit.org, Tobias Teuscher, porte-parole de l’initiative citoyenne européenne « Un de nous » en Allemagne lance, un appel à la mobilisation « tous azimuts » d’ici le 31 octobre prochain afin d’obtenir le million de signatures de soutien nécessaire.

 

Pour parvenir à cet objectif, il conseille de « viser les grands rassemblements » car ils sont « des occasions plus efficaces en termes d’entraînement des foules« , comme par exemple, le rassemblement de la « La Manif pour tous » le 26 mai prochain. Il préconise également de « saisir les conseils municipaux d’une demande de soutien public puisqu’il s’agit de faire respecter le droit de l’Union Européenne« , ou encore d’ « interpel[er] les candidats déclarés aux scrutins électoraux qui s’annoncent« .  Les formulaires « Un de nous » doivent pouvoir être déposés le plus largement possible, dans des établissements, religieux ou non, comme les paroisses ou les maisons de retraite, afin que « les citoyens, chrétiens ou pas, puissent dire: ‘Nous voulons que l’Union européenne respecte ses propres règles’ lorsqu’il s’agit de protéger l’embryon humain« . 

Tobias Teuscher, également secrétaire de l’intergroupe « Famille, protection de l’enfance et solidarité entre les générations » (présidé par la député slovaque Anna Zaborska) au Parlement européen, rappelle que le principal objectif de cette initiative citoyenne européenne est « le respect de la dignité et de l’intégrité de l’embryon humain, conformément à l’arrêt C-34/10 ‘Brüstle contre Greenpeace’ de la Cour de justice de l’Union européenne, qui définit l’embryon humain comme le commencement du processus de développement de l’être humain« . Il précise que c’est « grâce à Greenpeace [que] la plus haute jurisprudence européenne [a] pour la première fois [été] amenée à se pencher sur un défit éthique et juridique important […] » et que « sans greenpeace »  la « pétition européenne n’aurait pas vu le jour si vite« .

 

Il salue la mobilisation de la Fondation Jérôme Lejeune, Alliance Vita, les Association familiales catholiques et le Comité protestant évangélique pour la dignité humaine, à l’origine de la pétition en France.
 

<p> Zenit.org (Franz Le Guen) 24/05/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres