Sur l’usage d’analgésique en fin de vie 17/09/02

Publié le 17 Sep, 2002

Le Centre de bioéthique de l’Université de Toronto vient de publier l’étude d’un groupe d’experts sur l’usage des analgésiques ou sédatifs en fin de vie.

 

Ces médicaments atténuent la douleur des personnes en fin de vie mais administrés à haute dose ils peuvent précipiter la mort du patient. 
Le constat de base est que plusieurs médecins n’osent pas prescrire de fortes doses de sédatif ou d’analgésique parce qu’ils craignent d’être accusés d’euthanasie, comme cela s’est déjà produit au Canada.

 

16 lignes directrices ont donc été définies afin de faire la différence entre le traitement palliatif et l’euthanasie.

Radio Canada 16/09/02

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres