Suisse : Le dépistage prénatal non invasif de la trisomie sera remboursé

Publié le : 8 juillet 2015

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé mardi qu’à compter du 15 juillet 2015, l’assurance obligatoire des soins (AOS)  rembourserait les tests non invasifs de dépistage de la trisomie (21, 18 ou 13) ou DPANI (cf. Synthèse Gènéthique du 18 mars 2015). Pour bénéficier de ce remboursement la femme doit au préalable avoir effectué un test du premier semestre, composé d’une échographie de la clarté nucale et d’analyses sanguines, et les résultats de ce test doivent indiquer un risque de trisomie 21, 18 ou 13 supérieur à 1/1000. « Selon les prévisions, le nombre de tests invasifs réalisés sur la base d’un soupçon de trisomie devrait passer de 3000 par an à quelques centaines », peut-on lire dans le communiqué de presse de l’OFSP (cf. Gènéthique vous informe du 7 avril 2015).

 

« La décision de l’OFSP permet de rétablir une situation juste en mettant fin à un système à deux vitesses avec ceux qui peuvent se payer un DPNI et ceux qui ne peuvent pas », commente Ariane Giacobino, médecin adjointe du Service de médecine génétique aux Hôpitaux universitaires de Genève, qui y suit des patients atteint de trisomie 21. Elle ajoute cependant que « les familles des patients trisomiques s’inquiètent que l’on arrive à un point où il n’y aura plus de naissance d’enfants avec trisomie. Y aura-t-il alors des moyens disponibles pour leur prise en charge ? Seront-ils aussi bien intégrés dans la société ? ». Elle affirme qu’il y a « un glissement progressif vers l’éradication de la trisomie sans que la question n’ait été clairement posée par la société » (cf. Synthèse de presse Gènéthique du 27 avril 2015). Pour elle, il « nécessaire d’informer les couples sur la prise en charge actuelle des personnes trisomiques, qui s’est beaucoup améliorée ». Samia Hurst, éthicienne à l’Université de Genève, souligne que ces informations doivent être transmises « avant la première échographie, en amont de toutes les démarches ».

 

Note Gènéthique :

Par cette mesure, la Suisse introduit le DPANI dans sa politique de dépistage de la trisomie.

En France, une réflexion est en cours concernant ce test : sa place, son efficacité, son remboursement (cf. Gènéthique vous informe du 7 juillet 2015). Pour en savoir plus sur le DPANI, cf. le Coin des experts du 8 juin 2015.

<p>Le Temps (Aurélie Coulon) 08/07/2015 - Communiqué de presse de l'OFSP (07/07/2015)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres