Suisse: le dépistage prénatal de la trisomie 21 s’accroît

Publié le : 2 août 2013

 En Suisse, le recours aux tests de dépistage prénatal de la trisomie 21 ne cesse de s’accroitre, et les laboratoires à l’origine de ces tests demandent leur remboursement par la caisse maladie en raison de leur coût. La société allemande LifeCodexx, prestataire le plus important dans le pays avec près de 1400 tests vendus depuis leur introduction il y a un an, confirme que la « demande augmente« . Depuis 2012, trois autres prestataires se sont mis à commercialiser le test: les entreprises américaines Naterna et Ariosa, et une autre société suisse, Genesupport, qui, depuis mars 2013, a écoulé « quelques centaines » de tests. Les deux sociétés suisses les vendent aujourd’hui 1200 francs suisses. Et pour que ces tests soient remboursés, elles ont toutes deux pris contact avec l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

 

Tout en dénonçant « la pression » qu’exerce les laboratoires sur les « parents en devenir afin qu’il fassent ce test« , Insieme, la fédération suisse des associations de parents de personnes mentalement handicapées, demande que si le test en venait à être inclus dans le catalogue des prestations prises en charge par l’assurance de base de la caisse maladie, « seules les femmes enceintes comportant un risque accru devraient bénéficier de la couverture des coûts« . Une condition dont semble vouloir fait fi le laboratoire LifeCodexx pour qui la décision de recours à ce test doit revenir aux médecins. Pour Madame Schönbächler, codirectrice de l’Insieme, « il y a un droit à ne pas savoir« , qui semble de plus en plus difficile à faire respecter. 

 

<p> arcinfo.ch 01/08/2013</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres