Royaume-Uni : une épidémie d’avortements pendant la première vague de Covid

Publié le 18 Mar, 2021

En avril 2020, 20 546 avortements ont été recensés en Angleterre et au Pays de Galles, contre 16 006 au cours du même mois de l’année précédente, soit une hausse de 30%. Des avortements demandés « en raison de l’inquiétude éprouvée par les femmes à l’idée de devoir subvenir aux besoins de leurs enfants et des contraintes financières liées à la pandémie », selon les organisations caritatives. Entre avril et juin 2020, deux tiers des femmes ayant subi un avortement avaient déjà des enfants, alors qu’elles étaient un peu plus de la moitié à la même période en 2019.

Cette augmentation a été observée « alors que les ministres autorisaient pour la première fois les femmes à avorter à domicile sans surveillance médicale » (cf. « Avortements par La Poste » et pression sur les femmes : les médecins britanniques alertent). Les avortements sont possibles à domicile jusqu’à la dixième semaine de grossesse. Les produits abortifs sont prescrits par un médecin, « après un appel téléphonique ou vidéo ». Une mesure « temporaire » selon le ministère de la santé britannique, qui a toutefois jugé possible de rendre cette mesure permanente. Une consultation publique est prévue sur le sujet.

Sur le premier semestre 2020, les avortements ont augmenté de 4% par rapport à l’année précédente, passant de 105 540 à 109 836. 82% des avortements sont des avortements médicamenteux.

Source : Daily Mail, Luke Andrews (17/03/2021) – Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause
/ IVG-IMG

IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause

Les conclusions d'une étude selon laquelle la télémédecine pour prescrire des pilules abortives est « efficace » sont remises en ...
23_pilule_abortive
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement adopte une loi libéralisant l’accès à la « pilule du lendemain »

La chambre basse du Parlement polonais a adopté une loi autorisant l’accès à la « pilule du lendemain » dès ...
Canada : des soins palliatifs pédiatriques à améliorer au lieu de proposer l’« aide médicale à mourir »
/ Fin de vie

Canada : des soins palliatifs pédiatriques à améliorer au lieu de proposer l’« aide médicale à mourir »

« Trop d'enfants canadiens qui ont besoin de soins palliatifs n'en bénéficient pas, ou n'en bénéficient que dans les dernières semaines ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres