Révélation d’un trafic d’organes en Israël dans les années 1990

Publié le : 11 janvier 2010

Une chaîne de télévision a diffusé des révélations sur des trafics illégaux d’organes en Israël dans les années 1990. Dans une interview de 2000, le docteur Jehuda Hiss reconnaissait qu’il avait prélevé des organes sans permission alors qu’il se trouvait à la tête du Laboratoire médico-légal israëlien. A Abu Kebir, des "spécialistes médico-légaux ont récolté de la peau, des cornées, des valves cardiaques et des os sur les corps de soldats israëliens, de citoyens israëliens, de palestiniens et de travailleurs étrangers. Cela est souvent arrivé sans consentement éclairé et sans la permission des parents proches".

Controversé, le Dr Jehuda Hiss avait été contraint de démissionner de la direction de l’Institut d’Abu Kebir en 2005 mais n’a jamais été inculpé. L’armée israëlienne a reconnu les faits. Ceux-ci ont entraîné des difficultés diplomatiques, notamment après les accusations du principal quotidien suédois Aftonbladet (cf. Synthèse de presse du 31/08/09) .

BioEdge (Michael Cook) 04/01/10 - The Guardian (Ian Black) 21/12/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres