Québec : la demande anticipée d’aide médicale à mourir validée par une commission

Publié le 9 Déc, 2021

Dans un rapport communiqué mercredi, une commission spéciale sur l’évolution de la « loi concernant les soins de fin de vie » [1] au Québec opte pour un nouvel élargissement (cf. Euthanasie au Québec : une consultation avant de l’élargir aux personnes atteintes de maladie mentale ?). Elle recommande qu’« une personne majeure et apte puisse faire une demande anticipée d’aide médicale à mourir à la suite d’un diagnostic de maladie grave et incurable menant à l’inaptitude », comme la maladie d’Alzheimer ou d’autres troubles neurocognitifs.

Pour conserver un cadre, la commission suggère que cet élargissement ne concerne pas les « personnes dont le seul problème médical est un trouble mental » (cf. Face aux dérives euthanasiques au Québec, un appel aux personnes souffrant de troubles mentaux : « Tu es indispensable »). Elle mentionne encore le caractère « libre et éclairé » de la demande formulée à un médecin. Une personne de confiance serait chargée de « réclamer le traitement de la demande au moment opportun ». Si la personne est effectivement atteinte de « souffrances physiques ou psychiques, y compris existentielles, constantes, insupportables et ne pouvant être apaisées dans des conditions jugées tolérables », le médecin doit alors y « donner suite sans délai ».

La commission s’est basée sur des « consultations publiques » et estime que son rapport reflète le souhait de la société québécoise. Actuellement, « seule une personne apte » à donner son consentement peut demander l’aide médicale à mourir, ce qui « exclut » les personnes atteintes de démence.

Le rapport a été remis à l’Assemblée. Le dépôt d’un projet de loi allant dans le sens de ces recommandations revient au gouvernement. Le ministre de la santé y serait favorable (cf. Québec souhaite étendre l’aide médicale à mourir aux personnes atteintes d’Alzheimer.)

 

[1] L’aide médicale à mourir a été légalisée avec cette loi en 2014 au Québec. Il s’agissait alors de la première province du Canada à l’autoriser.

Source : La Presse, Tommy Chouinard (8/12/2021)

 

 

Partager cet article

Synthèses de presse

istock_75796805_xxlarge
/ Fin de vie

Soutien des mutuelles à l’euthanasie : « ces organismes ne font même plus semblant »

Jeudi, la MGEN a envoyé un courrier aux députés dans lequel elle indique promouvoir l'euthanasie. La présidente de la SFAP ...
Un tiers des hommes transgenres continuent à ovuler malgré la testostérone
/ Genre

Un tiers des hommes transgenres continuent à ovuler malgré la testostérone

Deux chercheurs ont analysé le tissu ovarien de personnes transgenres ayant subi une ablation des ovaires après un traitement hormonal ...
Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin
/ Genre

Un algorithme capable de déterminer si le cerveau est masculin ou féminin

L'algorithme peut reconnaître, dans plus de 90% des cas, si les IRM sont celles d'un « biologiquement masculin ou féminin ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres