« PMA pour toutes » : un nouveau comité de suivi, les mêmes tendances

Publié le 21 Oct, 2022

Lundi dernier s’est tenue la quatrième réunion du « comité national de suivi de la mise en œuvre de la loi du 2 août 2021 dans le domaine de l’assistance médicale à la procréation (AMP) » (cf. Les premiers chiffres 2022 de la « PMA pour toutes »).

Des tendances toujours à la hausse

Les tendances à la hausse sont confirmées pour le premier semestre 2022. Ainsi, 9 303 demandes de premières consultations ont été enregistrées en vue d’une AMP avec don de spermatozoïdes, émanant de deux femmes ou de femmes seules. 5 345 premières consultations ont été réalisées, un chiffre à comparer aux 7 600 premières consultations depuis la promulgation de la loi de bioéthique en août 2021. Finalement, 450 tentatives d’AMP ont été pratiquées.

A la recherche de donneurs de gamètes

Quant aux donneurs de gamètes, 370 donneurs de spermatozoïdes ont été recensés sur les six premiers mois de l’année. Ils étaient 600 en 2021. Ce qui présage peut-être d’une hausse en 2022, espère l’ABM, car la liste d’attente est longue. Au 30 juin, 3 000 femmes étaient en attente, dont « plus de 900 couples de femmes et 800 femmes non mariées ». Les délais s’allongent en conséquence, allant de 6 à 37 mois en fonction des centres. Le délai moyen de prise en charge est de 13,8 mois. Si la patiente requiert un don d’ovocyte, il est de 22 mois.

Les femmes ne se bousculent pas pour donner leurs gamètes. 500 donneuses d’ovocytes ont été enregistrées au cours du premier trimestre 2022. Elles étaient 900 en 2021. C’est que la procédure n’est pas sans risque (cf. Les dons de gamètes en hausse. Toujours pas assez ?). Mais pour répondre à la « demande », nul doute que l’ABM n’économisera pas une nouvelle campagne de « sensibilisation » (cf. PMA : l’ABM en campagne).

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres