PMA : plus de 500 Japonaises ont eu recours à des donneurs de sperme étrangers

Publié le 31 Jan, 2023

Depuis le lancement officiel des services de consultation locaux au Japon en mars 2019, plus de 500 Japonaises ont eu recours à la banque de sperme Cryos International basée au Danemark (cf. Banques de gamètes : la France aussi est un marché). Elle recense environ 1000 donneurs qui proviennent en majorité des Etats-Unis et d’Europe. Ils peuvent rester anonymes ou accepter que l’enfant connaisse leur identité à sa majorité. Mais 70% des clients au Japon choisissent des donneurs non anonymes.

Le recours à des donneurs de sperme étrangers est en augmentation selon un rapport récent. En novembre 2020, on dénombrait 150 clientes. Le chiffre a triplé jusqu’en octobre 2022. Parmi les 246 femmes interrogées entre 2021 et 2022, 35% étaient mariées, 52% célibataires et 13% homosexuelles.

Actuellement, un groupe parlementaire travaille sur la législation relative aux techniques de PMA avec don de sperme ou d’ovocytes. Les transactions commerciales doivent rester interdites. Mais Hiromi Ito, directeur des opérations de Cryos international au Japon, souhaite recruter des donneurs au Japon pour faire face à la demande. Il aimerait que le gouvernement « crée un environnement dans lequel les banques de sperme privées puissent opérer sous certaines règles et contrôles de sécurité ».

 

Source : Intellasia, Kyodo (31/01/2023)

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres