Banques de gamètes : la France aussi est un marché

Publié le 29 Sep, 2022

La société Cryos s’affiche comme « la plus grande banque de sperme du monde » : « un choix de près de 800 donneurs d’origines ethniques différentes et qui présentent des phénotypes variés », et des ventes dans « une centaine de pays ». Y compris en France. L’Hexagone est son cinquième marché, derrière la Hollande, l’Angleterre, Israël et l’Espagne.

En dépit de l’interdiction de la vente de gamètes en France[1], Vibeke Weinreich représentait la société danoise aux 19e journées de chirurgies gynécologique et pelvienne qui se sont tenues à Rennes. « Un événement auquel participent près de 800 gynécologues venus de toute la France. »

Un marché juteux

« Option exclusivité du donneur » et niveau de détail demandé ont un impact sur le prix des gamètes, qui varie de 250 à 2 000 € . Avec le « profil de base », le client apprendra « le prénom, l’origine, l’ethnie et la profession » du donneur. S’il veut en savoir plus, le « profil détaillé » le renseignera sur « l’âge du donneur, la couleur de ses cheveux et de ses yeux, sa taille, son poids, son groupe sanguin ». Il aura même accès « à des enregistrements vocaux de sa voix ou à son profil d’intelligence émotionnelle ».

La société propose également d’« aider » ses clients à trouver une clinique où sera pratiquée l’insémination. « Nous ne faisons que répondre à une demande », se justifie la commerciale

 

[1] L’achat de gamètes et comme le fait d’apporter son entremise pour favoriser l’obtention de gamètes humains sont passibles de cinq ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende.

Source : Ouest France, Samuel Nohra (22/09/2022)

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme
/ PMA-GPA

Angleterre : un homme mélange son sperme à celui de son père pour féconder sa femme

Le conseil municipal de Barnsley a demandé que soit pratiqué un test ADN pour déterminer l’identité du père biologique de ...
IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause
/ IVG-IMG

IVG : les conclusions d’une étude sur la télémédecine remises en cause

Les conclusions d'une étude selon laquelle la télémédecine pour prescrire des pilules abortives est « efficace » sont remises en ...
23_pilule_abortive
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement adopte une loi libéralisant l’accès à la « pilule du lendemain »

La chambre basse du Parlement polonais a adopté une loi autorisant l’accès à la « pilule du lendemain » dès ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres