Pays-Bas : Retrait d’un projet de loi élargissant les conditions d’accès à l’avortement

Publié le 1 Nov, 2017

Au Pays-Bas, le nouveau cabinet du ministère de la santé a retiré un projet de loi qui visait à autoriser les médecins de ville à pratiquer les IVG médicamenteuses. Selon le journal Volkskrant, il s’agit d’un « premier signe de l’influence des deux partis chrétiens au gouvernement en matière de bioéthique ». Dans ce pays, les IVG médicamenteuses sont possibles à l’hôpital, mais l’ancienne ministre de la santé, Edith Schippers prévoyait d’étendre sa prescription aux médecins de famille. Environ 30 300 avortements sont pratiqués aux Pays-Bas chaque année ; il s’agit d’un des taux les plus bas au monde.

 

Par ailleurs, le nouveau gouvernement est opposé à la proposition d’autoriser la création d’embryons humains pour la recherche (cf. Pas de création d’embryons à des fins de recherche aux Pays-Bas), ainsi qu’à un éventuel élargissement de la loi sur l’euthanasie pour les personnes âgées estimant « avoir fini leur vie » (cf. PMA, euthanasie : Dérive des Pays Bas).

 

Dutch news (2/11/2017)

Partager cet article

Synthèses de presse

01bis_embryon

Etats-Unis : trois souriceaux nés d’une cellule de peau

Dirigé par Shoukrat Mitalipov, des chercheurs ont fait naitre des souriceaux à partir d'une cellule de peau et d'un ovocyte ...
02_fin_de_vie_soins_palliatifs
/ Fin de vie

Sédation palliative : une nouvelle directive aux Pays-Bas

En juin 2022, la KNMG et l’IKNL ont publié une révision de la directive relative à la sédation palliative ...
Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR
/ Génome

Maladies cardiaques : 36 millions d’euros pour un traitement CRISPR

Une équipe internationale vient de remporter le Big Beat Challenge, pour son projet de thérapie génique visant les maladies cardiaques ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres