Opposition au clonage humain thérapeutique

Publié le 5 Fév, 2001

La Commission nationale consultative des droits de l’homme ouvre officiellement le débat sur l’un des aspects les plus controversés de la révision des lois bioéthiques (devant être soumises au Parlement lors du 1er semestre 2001) en rendant un avis contre la législation, souhaitée par le gouvernement, du clonage humain à des fins thérapeutiques. 

 

Si le texte de l’avant projet de loi était adopté, la France deviendrait le deuxième pays, après la Grande Bretagne, à autoriser le clonage thérapeutique par voie législative. Tous reconnaissent qu’ « il n’est pas fait d’objection à la constitution de lignées à partir de cellules issues du sang fœtal, du cordon ombilical et de cellules adultes ».

 

Ces membres expriment, également, leur inquiétude quant aux risques de « banalisation » de l’utilisation des embryons humains se rangeant à l’avis du groupe européen d’éthique et au nécessaire respect d’une « approche de précaution ». 

 

L’ annexe du texte du CNCDH comporte la position spécifique défendue par Mgr Jean-Marie Lustiger, archevêque de Paris. Opposé au clonage thérapeutique, Mgr Lustiger est aussi hostile aux recherches conduisant à la destruction d’embryons humains surnuméraires actuellement conservés par congélation. Il rappelle qu’ « il aurait mieux valu dire clairement ce que l’on est prêt à accepter ou non. Il s’agit de problèmes suffisamment difficiles et graves pour être traités de manière transparente ».

 

De son côté, le Comité d’éthique, qui rend public son avis mercredi 7 février, s’est prononcé à une petite majorité en faveur du clonage thérapeutique reconnaissant qu’ il est difficile de déterminer avec précision les risques et les bénéfices du clonage thérapeutique. L’un des membres du Comité d’éthique précise même qu’ « à ce jour, il n’y a pas de nécessité scientifique à passer par dessus ces réflexions éthiques ».

Le Quotidien du Médecin,05/02/01 Le Monde, 05/02/01

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : du sperme utilisé sans consentement
/ PMA-GPA

PMA : du sperme utilisé sans consentement

Deux enfants se sont aperçus que leurs pères biologiques n’avaient pas donné leur accord pour l’utilisation de leurs gamètes ...
Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses
/ PMA-GPA

Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses

Entre 2020 et 2021, le nombre de femmes s’étant portées candidates pour devenir mères porteuses au Royaume-Uni a été multiplié ...
Cannabis médical : pas d’amélioration pour les patients atteints d'un « cancer avancé »
/ Fin de vie

Cannabis médical : pas d’amélioration pour les patients atteints d’un « cancer avancé »

Une étude menée en Australie a révélé que l'huile de cannabidiol, également appelée CBD, ne soulageait pas les patients en ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres