Mission parlementaire sur la fin de vie : un président qui fait débat

30 Nov, 2022

Mardi 29 novembre, le député MoDem Olivier Falorni a été nommé président de la mission parlementaire d’évaluation de la loi Claeys-Leonetti sur la fin de vie (cf. Soins palliatifs : un rapport commandé à la Cour des Comptes).

En 2021, Olivier Falorni avait déposé une proposition de loi « donnant le droit à une fin de vie libre et choisie » (cf. Euthanasie : le député Olivier Falorni dépose une proposition de loi). Il soutenait une légalisation très large de l’euthanasie. Le texte n’avait pas été adopté (cf. La PPL Falorni tombe en désuétude – le spectacle exagéré des promoteurs de l’euthanasie).

« Je veillerai au respect de toutes les convictions, avec la volonté d’écouter le plus largement possible pour évaluer le mieux possible » promet aujourd’hui le nouveau président. « Comment peut-on nous parler de débat apaisé quand tout est ficelé, bordé pour aller dans le même sens ? » s’insurge Erwan le Morhedec, qui estime que cette nomination est une « provocation ».

« Cette mission transpartisane mènera son travail en parallèle de la Convention citoyenne voulue par le président et des concertations conduites par les deux ministres Olivier Véran et Agnès Firmin Le Bodo » précisait, de son côté, Fadila Khattabi, présidente de la commission des affaires sociales. « Il nous a paru naturel que l’Assemblée prenne toute sa part à ce débat. Avant d’envisager une évolution de la loi sur un sujet aussi sensible et intime, il est indispensable d’évaluer l’existant ».

Aux côtés d’Olivier Falorni, la mission d’évaluation comptera trois vice-présidentes : les députées Laurence Cristol (Hérault, Renaissance), Joëlle Mélin (Bouches-du-Rhône, RN) et Justine Gruet (Jura, LR). Deux rapporteurs de la mission, l’ancien médecin Didier Martin, élu Renaissance de la Côte-d’Or (cf. Premiers pas vers l’euthanasie : entre émoi et effroi), et l’ex aide-soignante Caroline Fiat, députée LFI de Meurthe-et-Moselle (cf. Une troisième proposition de loi pour légaliser l’euthanasie), ont aussi été nommés.

Complément du 17/01/2023 : Les présidents des différents groupes politiques de l’Assemblée nationale ont désigné les députés chargés d’assurer la présidence des groupes d’études de la nouvelle législature.  Des instances « constituées pour approfondir et suivre des questions spécifiques ». Olivier Falorni a été nommé président du groupe sur la fin de vie. Il succède à Jean-Louis Touraine.

Complément du 31/01/2023 : Le 29 janvier, le député de Charente Thomas Mesnier a été battu lors des élections législatives partielles organisées suite à l’invalidation de différents scrutins. Médecin urgentiste de formation, il était membre de la mission d’évaluation de la loi Claeys-Leonetti.

Sources : La Croix, Antoine d’Abbundo (30/11/2022) ; Sud Ouest (16/01/2023) ; Hospimedia, Caroline Cordier (30/01/2023)

DERNIERES ACTUALITES
Euthanasie : « l’aboutissement du projet républicain » ?

Euthanasie : « l’aboutissement du projet républicain » ?

La mission d’évaluation de la loi Claeys-Leonetti a consacré sa journée de jeudi à auditionner. Loges maçonniques, cultes monothéistes, professeurs de droit, d’éthique médicale ou encore psychologue ont partagé leurs visions sur la fin de vie. Sans consensus....

Partager cet article

Toute l’actualité bioéthique
chez vous, gratuitement

Cochez vos choix :

En validant ce formulaire, j’accepte de recevoir les informations du site Gènéthique par email et accepte la politique de confidentialité