Luxembourg : le Conseil d’Etat approuve la prise en charge totale des contraceptifs

Publié le 23 Jan, 2023

Dans un communiqué du 20 janvier 2023, le ministère de la santé luxembourgeois a annoncé la validation, par le Conseil d’Etat, d’un avant-projet de règlement grand-ducal « pour la prise en charge des moyens de contraception sans limite d’âge » et sans distinction de méthode contraceptive.

La prise en charge des moyens de contraception sera effectuée, sur ordonnance médicale, par la Caisse nationale de santé (CNS) suite à un accord avec l’Etat. Actuellement 80% des femmes de moins de 30 ans sont remboursées pour une liste précise de contraceptifs.

Désormais les contraceptifs suivants seront pris en charge : la pilule, la minipilule, la pilule du lendemain (cf. « Contraception d’urgence » : quelle information des femmes ?), le patch contraceptif, l’anneau contraceptif, l’injection contraceptive, l’implant contraceptif, le stérilet, la ligature tubaire à visée contraceptive permanente.

En cas d’« urgence », l’ordonnance ne sera pas nécessaire pour le remboursement de la pilule du lendemain achetée en pharmacie.

De leur côté, les hommes pourront obtenir le remboursement de la vasectomie mais pas celle du préservatif (cf. France : les préservatifs gratuits pour les jeunes dès le 1er janvier).

 

Sources : L’essentiel Lu (20/01/2023) ; Le Quotidien, Manuel Santos (21/01/2023)

Partager cet article

Synthèses de presse

justice-2071539_960_720
/ E-santé

Des poursuites contre la nouvelle plateforme de données du NHS

Quatre organisations envisagent ont entamé des poursuites afin de contester la légalité du nouveau système d’échange de données de santé ...
FIV : une Ougandaise accouche de jumeaux à 70 ans
/ PMA-GPA

FIV : une Ougandaise accouche de jumeaux à 70 ans

Le 29 novembre, Safina Namukwaya, une Ougandaise âgée de 70 ans, a accouché de jumeaux après avoir eu recours à ...
Téléconsultations : un risque accru d’erreurs médicales
/ E-santé

Téléconsultations : un risque accru d’erreurs médicales

Une étude indique que les téléconsultations peuvent exposer les patients à des erreurs ou des retards de diagnostic, potentiellement fatals ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres